L'UEFA ouvre une procédure contre l'OL et Besiktas

19 Avril, 2017, 06:52 | Auteur: Jonathan Ford
  • Ligue Europa : violents incidents avant le match Lyon-Besiktas, la pelouse du parc OL envahie par des supporters

Je n'ai pas bien vu le match, parce que j'étais avec les supporters, et au premier rang je vous garantis qu'on ne voit pas grand-chose, donc ils ont beaucoup de mérite de pouvoir animer le virage. L'OL avait privilégié ses abonnés sur les premier et deuxième étages du Parc OL.

En Turquie, les médias ont blâmé les fans français pour les incidents, accusant des " hooligans français " d'avoir attaqué des spectateurs turcs venus en famille, une version reprise vendredi par M. Albayrak. Il y a une colonie turque très importante en France avec des centaines de milliers de représentants. Ils ont pu récupérer plus de billets que nous ne l'imaginions. " À partir du moment où on vend des billets via une billetterie digitale, on n'a pas le droit au refus de vente, fait valoir Jean-Michel Aulas. On a seulement appliqué le refus de vente à l'étranger. Nous avons simplement fait en sorte qu'il n'y ait pas de vente à l'étranger", a-t-il fait valoir.

Pour ce match classé par les autorités françaises au niveau de risque le plus élevé (4 sur 4), la préfecture du Rhône avait annoncé " un renfort de six unités de patrouilles mobiles ". Ils n'avaient qu'une seule solution, c'était de fuir sur le terrain. Selon un journaliste de l'AFP sur place, les supporters voulaient se protéger de projectiles et de pétards lancés depuis le haut des tribunes. Les Gones devront aussi s'expliquer pour l'envahissement du terrain après le second but. Un match qui pose plusieurs questions sur l'organisation de la rencontre. Celles-ci ont-elles été "simplifiées" afin d'éviter un mouvement de foule devant les entrées du stade? Trois niveaux de responsabilité se dessinent.

Un journaliste balance sur la taupe du PSG — Malaise
Les deux hommes n'étaient pas sur la même longueur d'ondes, et Létang se sentait inutile au PSG depuis l'arrivée du Néerlandais. Nos confrères de RMC Sport ont d'ailleurs confirmé cette information, ce soir, sur leur site internet.


Au terme de cette soirée mouvementée, Jean-Michel Aulas a tenu à revenir sur ces évènements. Les affrontements ont alors après ça éclatés à l'intérieur même du stade, sept personnes ont été blessés légèrement et douze supporters lyonnais et turcs ont été interpellé par les forces de l'ordre.

Un peu plus tôt dans la journée, la direction de Besiktas avait rejeté toute responsabilité dans les incidents survenus la veille et estimé que seul Lyon méritait d'être sanctionné.

Recommande: