Le Pentagone: " La Corée du Nord a fait un essai de missile "

19 Avril, 2017, 01:04 | Auteur: Lynn Cook
  • La Corée du Nord échoue dans le lancement d'un nouveau missile, selon Séoul

L'ambassadeur de la Corée du Nord à l'ONU a déclaré ce lundi 17 avril, être prêt à toute forme de guerre, tandis que vendredi un ministre a promis de réduire en cendres les positions américaines. Mais "le missile a presque immédiatement explosé", a-t-il affirmé, confirmant les informations du ministre sud-coréen de la Défense quelques minutes plus tôt.

Le tir a précédé l'arrivée du vice-président américain, Mike Pence, à Séoul, d'où il a réitéré la détermination des États-Unis à défendre l'alliance avec la Corée du Sud.

Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a fait savoir dans un communiqué que le Président Donald Trump et ses conseillers militaires étaient "au courant de ce dernier tir de missile raté par la Corée du Nord ".

La Corée du Nord a échoué dimanche à effectuer un nouveau tir de missile, moins de 24 heures après une gigantesque parade militaire.

De fait, ce test était largement attendu de la part du régime de Pyongyang, alors que la tension est au plus haut avec les Etats-Unis depuis que le président Trump a affirmé jeudi sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Pour ce pays communiste isolé sur la scène internationale, il s'agit d'adresser "un message sans équivoque aux Etats-Unis après les propos de l'administration Trump et ses initiatives militaires", juge Evans Revere, du centre de recherches Brookings Institution à Washington.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, petit-fils du fondateur, a présidé ce défilé géant, en ce "Jour du soleil". La version récente du missile balistique sol-air à longue portée de type Lightning, testé il y a un an et dont la portée est de 100 km, ainsi que le missile MSBS de type Polaris d'une portée de 1000 km ont été dévoilés à l'occasion du plus grand défilé militaire dans l'histoire de la Corée du Nord.

"Le fait que la Corée du Nord a exhibé une variété de missiles d'assaut lors de la parade militaire (hier) et a procédé aujourd'hui à un tir de missile balistique constitue une démonstration destinée à menacer le monde entier", a également souligné Cho. Même s'il s'offre une pause, il ne fait aucun doute à Washington, Tokyo ou Séoul, que Kim Jong-Un ne fera pas marche arrière, quant à son plan visant à fabriquer des missiles capables d'atteindre la Côte Est des Etats-Unis ou sur son programme nucléaire.

Le texte rapporte que le type de missile utilisé par la Corée du Nord n'a pas pu être déterminé.

Le numéro deux du régime nord-coréen a répliqué samedi que son pays était prêt "à répondre à une guerre totale par une guerre totale" et "à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire de notre façon".

Le fait d'exhiber ces missiles indique que la Corée du Nord s'estime proche de parvenir à son objectif de déployer des missiles à bord de sous-marins, ce qui les rend difficiles à détecter, estime Joshua Pollack, de la revue Non-prolifération basée à Washington.

Recommande: