Tir de missile raté après la parade militaire — Corée du Nord

18 Avril, 2017, 01:14 | Auteur: Aubrey Nash
  • Donald Trump à Palm beach en Floride le 13 avril 2017

Mais "le missile a presque immédiatement explosé", a-t-il affirmé, confirmant des informations préalables du ministre sud-coréen de la Défense.

Selon Ung-gil Lee, un ancien caporal de l'armée nord-coréenne, qui a quitté le pays en 2006, une équipe spéciale de troupes d'élite a été préparée par l'armée nord-coréenne afin de kidnapper en Corée du Sud des hommes d'affaires, des diplomates et des touristes occidentaux.

Le président américain attendrait de Pékin qu'il actionne les "leviers extraordinaires " à sa disposition.

Ni Séoul ni Washington n'ont précisé quel type de missile avait été testé dimanche matin par Pyongyang. "Le président n'a pas plus de commentaire à faire", a ajouté le patron du Pentagone.

La balle, renvoyée par la Corée du Nord, est maintenant dans le camp des Etats-Unis.

"Pourquoi accuserais-je la Chine de manipuler sa monnaie tant qu'ils travaillent avec nous sur le problème nord-coréen?"

Le général, qui dirige le conseil de sécurité nationale, a dit que le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping avaient "noué une relation chaleureuse" lors de leur rencontre en Floride début avril.

"Il est donc temps que nous entreprenions toutes les actions possibles, avant l'option militaire, pour tenter de résoudre cela pacifiquement", a-t-il dit dans un entretien diffusé dimanche sur une chaîne américaine depuis Kaboul, en Afghanistan.

Le nouveau et inexpérimenté président américain Donald Trump a plusieurs fois affirmé qu'il ne laisserait pas la Corée du Nord mettre au point un missile intercontinental susceptible de porter le feu nucléaire sur le sol américain. We will see what happens!

Au moment du tir, le vice-président américain venait juste de redécoller d'une escale en Alaska, en direction de la Corée du Sud, première étape d'une tournée régionale prévue de longue date et qui inclura le Japon, l'Indonésie et l'Australie. Elle a aussi tiré plusieurs missiles de courte et de moyenne portées.

Toujours selon ce quotidien chinois, Washington avait mis en garde Pyongyang en menant des frappes en Syrie et en Afghanistan. "Si cela avait été un essai nucléaire, d'autres actions auraient été entreprises par les États-Unis", a-t-il relevé.

Sans en révéler davantage, le général McMaster a répété que le président Trump refusait par principe d'annoncer en avance ses décisions mais "toutes les options restent sur la table, elles sont en train d'être peaufinées et développées ". Notre engagement en faveur de cette alliance historique, au côté du courageux peuple de Corée du Sud, n'a jamais été aussi forte. Ce tir raté intervient au lendemain d'un gigantesque show militaire organisé par le régime de Pyongyang pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung. "Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", a insisté Choe Ryong-Hae. Pour Pyongyang, son programme d'armement revêt une dimension identitaire.

A Séoul, M. Pence a, quant à lui, salué lundi après-midi les efforts des Chinois: "C'est encourageant de voir que la Chine s'engage dans ce sens". La Corée du Nord a promis de répondre à l'envoi "insensé" de ce groupe aéronaval, se disant prête pour la "guerre". La veille, le vice-président avait évoqué le souvenir de son père, combattant de la guerre de Corée (1950-1953), pour souligner l'engagement des Etats-Unis dans cette région.

La Chine a fait part vendredi de son inquiétude face à la montée de tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Il n'est pas rare pour la Corée du Nord de tirer des missiles aux alentours de ses grands événements clés.

"Nous anéantirons toute attaque et nous fournirons une réponse écrasante et efficace à toute utilisation d'armes conventionnelles ou nucléaires", a déclaré le vice-président au cours de sa conférence de presse avec le président sud-coréen par intérim Hwang Kyo-Ahn.

Recommande: