Ronaldo porte le Real, Griezmann assure — Ligue des Champions

17 Avril, 2017, 05:56 | Auteur: Ruben Ruiz

Sur le papier, cette affiche entre deux équipes très portées vers l'attaque est attrayante et promet du spectacle. Beaucoup d'intensité, du jeu, de la précision, du vrai bon football.

Pourtant en première mi-temps, c'est bel et bien le club allemand qui avait dominé les débats, en ouvrant notamment la marque à la 25e par Arturo Vidal. Le Chilien a d'abord ouvert la marque sur un coup de boule à toute vitesse après un corner. Il ne s'était distingué que sur un coup franc loin du cadre qui a suscité les quolibets de l'Allianz-Arena. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Les Bavarois héritent d'un pénalty généreux de la part des arbitres suite à une main de Carvajal dans la surface sur une frappe de Ribéry. A l'heure de jeu, c'est Javi Martinez qui a eu la bonne idée de prendre un second carton jaune en l'espace de quelques minutes et de laisser ses coéquipiers en infériorité numérique (61eme).

Et le penalty raté de Vidal pourrait bien avoir une certaine importance dans cette confrontation.

OM - ASSE : Les Marseillais humilient les Verts au Vélodrome (4-0)
Pour le reste pas changement avec toujours le trio Thauvin - Gomis - Payet à la pointe de l'attaque olympienne. L'OM ne peut pas se permettre de rééditer la performance du week-end dernier à Toulouse.


Mahrez a subi le match comme ses camarades. Neuer est battu (1-1, 47e). Tout était à refaire côté Bayern Munich. Thiago Alcantara a, par exemple, été complètement absent des débats après le repos.

Curieusement, le Real et le Bayern ne se sont encore jamais rencontrés en finale. Finalement, le verrou Neuer se débloquait à treize minutes du terme: Asensio, pas attaqué, centrait pour l'intenable CR7 qui reprenait le ballon en se jetant. Le ballon passe entre les jambes de Neuer. Un doublé et une expulsion provoquée: le Portugais a réalisé un match XXL. Thomas Müller n'a pas du tout pesé sur la rencontre. Il lui faudra probablement aligner une charnière Nacho-Sergio Ramos.

D'un côté, le quadruple champion d'Allemagne en titre, entraîné depuis l'été dernier par celui qui a conquis en 2014 la 10e Coupe aux grandes oreilles du Real, l'Italien Carlo Ancelotti, De l'autre son élève à Madrid, Zinédine Zidane, lauréat dès sa première tentative. Grâce à un doublé de CR7, le Real Madrid a pris une sérieuse option pour la qualification en demi-finales de la Ligue des champions édition 2017.

Recommande: