Le Pentagone confirme l'échec d'un tir d'essai de missile de Pyongyang

17 Avril, 2017, 00:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue français Jean Marc Ayrault le 14 avril 2017 à Pékin

A l'approche du 105e anniversaire, ce samedi, du fondateur de la Corée du Nord, les tensions sont de plus en plus palpables dans la région.

Donald Trump lui-même a laissé entendre, dans un tweet dimanche matin, qu'il n'accusait plus Pékin de manipuler sa monnaie car "ils travaillent avec nous sur le problème nord-coréen". "Il existe un consensus international, y compris avec les Chinois et les dirigeants chinois, pour dire que la situation ne peut pas durer", a déclaré le général H.R. Corée du Nord: des soldats placides sous le regard des touristes chinoisUn soldat qui fume, un autre qui lit assis tranquillement au bord de l'eau: vue du côté chinois de la frontière, l'armée nord-coréenne ne semble pas sur le pied de guerre, en dépit des menaces qui planent sur le régime de Kim Jong-Un. "Le missile a explosé presque immédiatement".

La Corée du Nord organise parfois des tirs de missile balistique lors de l'anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du pays.

"Les options militaires sont déjà en train d'être étudiées", a déclaré vendredi un conseiller en politique étrangère de la Maison Blanche, sous couvert d'anonymat, ajoutant s'attendre à ce que Pyongyang procède à un nouveau test, soit de missile balistique soit nucléaire.

Certains pensaient même que le régime dirigé par Kim Jong-Un allait tenter de réaliser le sixième test nucléaire de son histoire, alors même que le vice-président américain Mike Pence est en route pour Séoul où il doit arriver dimanche, dans le cadre d'une tournée asiatique programmée de longue date. Ces essais sont aussi souvent des messages adressés à l'ennemi américain.

WSJ: Donald Trump estime que le dollar devient "trop fort"
Le dollar cédait aussi du terrain face à la devise japonaise, à 108,64 yens pour un dollar contre 109,14 yens jeudi soir. Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,0606 dollar contre 1,0613 dollar jeudi soir vers 21H00 GMT.


Le Pentagone vient de publier un très bref communiqué du secrétaire à la Défense James Mattis: "Le président et son équipe militaire ont été informés du lancement raté de missiles de la Corée du Nord".

Selon le Pentagone et les Sud-Coréens, ce tir raté a été effectué depuis le site de Sinpo, sur la côte est.

Pyongyang, qui affirme que ses programmes nucléaire et balistique sont une réponse à la menace américaine, ne cache pas que leur objectif est justement d'être en mesure de porter le feu nucléaire sur le sol américain. Il avait annoncé auparavant l'envoi vers la péninsule coréenne du porte-avions Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, puis évoqué une "armada" comprenant des sous-marins.

S'exprimant avant cette gigantesque parade militaire, le numéro 2 du régime nord-coréen avait promis que son pays était "prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale": "Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", avait insisté Choe Ryong-Hae.

Recommande: