La Corée du Nord échoue un tir de missile

17 Avril, 2017, 00:51 | Auteur: Lynn Cook

La Corée du Nord a essuyé un échec le 16 avril lors d'un essai de missile, ont annoncé l'armée américaine et l'Etat-major sud-coréen, au lendemain d'une parade militaire à Pyongyang. Un défilé musclé et une réponse indirecte au président américain Donald Trump qui a promis de "traiter le problème" nord-coréen. "Si les Etats-Unis mènent une provocation imprudente contre nous, notre pouvoir révolutionnaire répliquera dans l'instant par une frappe destructrice et nous répondrons à la guerre totale par la guerre totale et à la guerre nucléaire par notre style de guerre nucléaire", a-t-il déclaré. La Corée du Nord a échoué dans sa tentative d'effectuer un nouveau test de missile balistique, a affirmé le ministre de la Défense sud-coréen dans un communiqué. Ni Séoul ni Washington n'ont été en mesure de déterminer dans l'immédiat la nature du missile en question, mais le timing de ce tir semble avoir été soigneusement choisi.

Le test s'est déroulé au lendemain du 105e anniversaire du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il Sung.

"Les options militaires sont déjà en train d'être étudiées", a déclaré vendredi un conseiller en politique étrangère de la Maison Blanche, sous couvert d'anonymat, ajoutant s'attendre à ce que Pyongyang procède à un nouveau test, soit de missile balistique soit nucléaire.

Dans un entretien à l'agence américaine Associated Press, le vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Han Song Ryol, a par ailleurs avancé une raison au regain de tensions actuel avec les États-Unis, comme l'a relevé le Washington Post: les tweets de Donald Trump.

Il a demandé la semaine dernière à son homologue chinois, Xi Jinping, de jouer de son influence auprès de Pyongyang afin de réduire son programme nucléaire.

Les Américains disposent maintenant de missiles de croisière Tomahawk positionnés à 500 km du site nucléaire nord-coréen, a indiqué jeudi la chaîne d'actualité américaine NBC en citant des sources des services secrets américains. Ces essais sont aussi souvent des messages adressés à l'ennemi américain.

Certains redoutaient cependant que Kim Jong-Un ne prenne prétexte de l'anniversaire de samedi pour réaliser un sixième essai nucléaire.

Selon le Pentagone et les Sud-Coréens, ce tir raté a été effectué depuis le site de Sinpo, sur la côte est.

L'objectif du régime dictatorial de Pyongyang est de se doter de missiles de longue portée pouvant atteindre le continent nord-américain. Dans le même temps, le porte-avion américain à propulsion nucléaire USS Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, devrait arriver ce week-end au large de la péninsule coréenne. Une véritable force de frappe balistique depuis ses sous-marins renforcerait nettement la dissuasion nucléaire nord-coréenne.

Recommande: