Au moins 90 jihadistes de l'EI tués par la bombe américaine — Afghanistan

17 Avril, 2017, 00:48 | Auteur: Aubrey Nash
  • Image AFP

Seulement voilà: après un premier bilan établi à 36 morts, il semblerait que le chiffre soit bien plus conséquent... Cette bombe est la plus puissante de l'arsenal non nucléaire américain: 9,8 tonnes, 9 mètres.

Une source proche des insurgés afghans a indiqué à l'AFP sous couvert de l'anonymat que des habitants avaient senti le sol bouger "comme lors d'un tremblement de terre"; certains se sont même évanouis en raison de la puissance du souffle, selon cette source.

Au moins 90 combattants du groupe État islamique (EI) ont été tués par la méga-bombe américaine larguée pour la première fois jeudi contre des positions de l'EI dans l'Est de l'Afghanistan, ont indiqué ce samedi des responsables afghans.

C'était la bonne arme contre la bonne cible.

"Trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l'attaque ont été détruits" a-t-il précisé.

Hollande "appellera à voter pour un candidat" entre les deux tours — Présidentielle
En effet, selon les projections des sondages, Macron devancerait plus largement Le Pen au second tour que Mélenchon . L'avertissement de Jean-Luc Mélenchon a le mérite d'être clair.


Les combats s'étaient intensifiés ces dernières semaines pour tenter de déloger les jihadistes, appuyés par les forces américaines dont un soldat a été tué la semaine dernière.

Ce bombardement pourrait entamer les capacités de l'EI en Afghanistan mais aussi constituer un avertissement pour les talibans, beaucoup plus nombreux, avant le début de leur offensive de printemps.

Le porte-parole du gouverneur provincial, Attaullah Khogyani, a évoqué "90 combattants de Daech tués" et confirmé à l'AFP "une opération de nettoyage conduite avec succès".

"Le bombardement n'a fait cucune victime au sein de la population ou parmi les militaires".

L'explosion de la mégabombe a provoqué un grand embrasement et un imposant panache de fumée dans la région montagneuse isolée. Sur Twitter, le président de l'Afghanistan Ashraf Ghani a approuvé la frappe, disant qu'elle a été "conçue pour soutenir les efforts des forces de sécurité nationales afghanes (ANSF) et des forces américaines. menant des opérations de déminage dans la région ". De son côté, l'Etat islamique a démenti ces informations, vendredi 14 avril dans un communiqué, affirmant que le bombardement américain ne lui avait fait subir aucune perte. "Puis les commandos afghans et les troupes étrangères ont conduit une opération de nettoyage dans la zone ", un réseau de grottes et de tunnels creusés par l'EI, a-t-il ajouté.

Recommande: