Piste islamiste envisagée et sécurité maximale — Attaque à Dortmund

16 Avril, 2017, 09:35 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le chef de la police de Dortmund Gregor Lange lors

La police allemande tentait d'authentifier mercredi une revendication islamiste dans l'attentat contre les joueurs de Dortmund qui, si elle se confirmait, viendrait allonger la liste des actes de ce type ayant frappé le pays depuis 2016.

Il n'y a plus guère de doute en revanche sur la nature de l'acte.

"Compte tenu des modalités opératoires on peut partir du principe qu'il s'agit d'une attaque à caractère terroriste", a déclaré une représentante du parquet, Frauke Köhler.

La vigilance des forces de sécurité est renforcée depuis plusieurs mois, notamment depuis l'attentat au camion bélier à Berlin en décembre qui a fait 12 morts, dans un contexte de menace jihadiste permanente en Europe notamment.

Les quarts de finale aller de la Ligue des Champions se poursuivaient ce mercredi après la victoire 3-0 de la Juventus à domicile contre Barcelone.

Une lettre de revendication retrouvée à Dortmund sur les lieux de l'explosion appelle l'Allemagne à cesser de participer avec ses chasseurs Tornados à la lutte de la coalition internationale contre le groupe État islamique.

Le stade, où les supporters du célèbre Mur arboraient des ponchos jaune et noir formant un immense tifo aux couleurs du club, a scandé juste avant le premier coup de sifflet de l'arbitre le nom de Marc Bartra, le défenseur espagnol blessé mardi par les engins explosifs qui ont visé le bus du Borussia Dortmund.

Ils contenaient des "tiges métalliques", dont l'une a terminé sa course dans le repose-tête d'un siège à l'intérieur du bus, a souligné le parquet, suggérant que le bilan aurait pu être plus lourd que les deux blessés recensés, un policier et un joueur. "Le match va bien avoir lieu ce soir", ajoute-t-il. Dans une première réaction, la chancelière allemande Angela Merkel s'est dit "horrifiée" par une "attaque répugnante".

Fortement ébranlée, l'équipe du Borussia Dortmund a reçu des soutiens innombrables du monde du soccer.

À Munich, une trentaine de policiers en gilets pare-balles ont été positionnés autour de l'hôtel des joueurs madrilènes. Le souffle a fait voler en éclats une vitre du véhicule. "Je souhaite un prompt rétablissement à Marc Bartra". La police a précisé que les charges "pourraient avoir été dissimulées dans une haie".

Un policier qui escortait le bus en moto a également été blessé, souffrant d'un traumatisme auditif.

Recommande: