Hollande "appellera à voter pour un candidat" entre les deux tours — Présidentielle

16 Avril, 2017, 09:37 | Auteur: Sandy Vega

Est-ce l'approche du premier tour? "Mais il n'en demeure pas moins qu'il soutient Monsieur Macron, pour une raison simple: ils sont coresponsables de la politique menée dans notre pays depuis cinq ans". L'avertissement de Jean-Luc Mélenchon a le mérite d'être clair.

Dans un entretien accordé au Point à paraître jeudi, il pose un regard critique sur l'engouement suscité par le candidat de la France insoumise: " Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l'on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte ". L'envie de nouveauté et le dégoût des Français face au dédain de Fillon devront donc faire le reste dans 11 jours et dans un premier temps se passer de consigne de vote de François Hollande. Il se retrouve donc très loin devant Benoît Hamon et ses 10%.

Au deuxième tour: Macron (62%), Marine Le Pen (38%). Le candidat de la France insoumise a estimé mercredi 12 avril au sujet de ses principaux concurrents, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et François Fillon, devant des milliers de personnes réunies à Lille: "Si vous élisez ces trois-là, vous allez cracher du sang".

Emmanuel Macron a également évoqué sur sa sortie à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon, qui "était déjà sénateur quand il était au collège".

Chanot et New York City se rassurent, Villa flambe — MLS
Une troisième victoire en six matches pour l'équipe de Patrick Vieira qui sera à jamais associée au chef d'œuvre de David Villa. Selon ESPN , Villa se situait à 48,9 m des cages adverses, ce qui en fait le but le plus lointain depuis 2012.


Preuve de leur inquiétude, l'écart de taux d'emprunt à dix ans entre la France et l'Allemagne voisine grimpe de nouveau, à 70 points de base, comme le souligne Les Echos.

L'ancien ministre de l'Économie juge également que le programme de Marine Le Pen "n'apporte pas de solutions" et que le nationalisme souhaité par la candidate du Front national "ne protège pas".

On notera que Benoît Hamon n'a même pas été considéré comme un adversaire plausible par l'institut de sondage. À l'époque, aucun des deux n'avait pu se hisser au second tour, malgré des résultats historiquement haut. En effet, selon les projections des sondages, Macron devancerait plus largement Le Pen au second tour que Mélenchon. Puisque contre Jean-Luc Mélenchon elle serait à 39% des voix. Hollande le sait, il vaut mieux, pour mieux placer ses pions, se faire discret pour l'instant, de crainte de mettre de l'eau au moulin des deux extrêmes pressentis et ainsi court-circuiter Macron.

Recommande: