Quatre candidats pour deux places au second tour — Présidentielle

15 Avril, 2017, 14:32 | Auteur: Lynn Cook
  • Quatre candidats pour deux places au second tour — Présidentielle

François Fillon, lui, mordrait la poussière même contre Jean-Luc Mélenchon et ne gagnerait que contre Marine Le Pen.

Il a mis en avant la fierté nationale vendredi à Perpignan, dénonçant une nouvelle fois les propos d'Emmanuel Macron sur la colonisation lors d'une visite auprès des descendants de rapatriés d'Algérie pour s'assurer de leur vote. Il stagne à 23% des intentions de vote, alors qu'il était à 26% fin mars, selon le dernier sondage BVA.

Le principal enseignement des derniers sondages disponibles, dont celui d'Odoxa pour FranceInfo rendu public ce vendredi, est que l'indécision des électeurs demeure à un niveau record. Effectivement, François Fillon est, comme le candidat de la France insoumise, à 20%.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont crédités de 22% d'intentions de vote (reculant chacun de 2 points), Jean-Luc Mélenchon est crédité de 20% d'intentions de vote (+1,5), juste devant François Fillon, crédité quant à lui de 19% d'intentions de vote (+1). Le candidat socialiste doit même commencer à sérieusement s'inquiéter pour le remboursement de ses frais de campagne, effectif seulement s'il fait plus de 5% des voix dimanche prochain. Si on admet que M. Macron fait maintenant la course en tête, il faudrait, pour que la représentante du Front ne franchisse pas le cap, qu'elle soit rattrapée par M. Fillon (avec au moins trois points supplémentaires) ou par M. Mélenchon qui, lui, aurait besoin de quatre points de plus. De quoi, peut-être, lui redonner le sourire. Marine Le Pen arrive en deuxième position, stable, avec 23 %. S'il incarne le renouveau, son manque d'expérience électorale et les interrogations sur son aptitude à disposer d'une majorité parlementaire le fragilisent. Toutefois, la candidate du Front national (FN) possède toujours les électeurs les plus fidèles parmi les candidats à l'élection présidentielle (66% pour Mélenchon, 67% pour Hamon et Macron). Vient ensuite Jean-Luc Mélenchon, puis le candidat de la droite conservatrice LR, François Fillon avec 19 % et enfin le socialiste Benoît Hamon qui ne séduirait plus que 7,5 % de l'électorat.

Un taux de volatilité de 34%

. 6 % des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote au premier tour. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3 % (-0,5), le trotskiste Philippe Poutou de 1,5 %, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle et François Asselineau de 1 %.

(1) Enquête BVA-Salesforce pour la Presse Régionale et Orange réalisée par Internet du 12 au 14 avril. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1%. Le pourcentage a donc 95% de chance d'être compris entre 17,5% et 22,5%.

A l'approche de l'élection, le clivage droite-gauche refait surface et les courbes d'intentions de vote se resserrent. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Recommande: