Les coûteux sondages commandés par Matignon sous l'ère Valls

14 Avril, 2017, 12:25 | Auteur: Sandy Vega
  • Selon

Mais surtout, est-il beau? Ces dernières questions paraissent, il est vrai, un tout petit peu déconnectées des réalités. Selon le magazine, de nombreuses questions ont ainsi été posées concernant l'allure du chef du gouvernement. "Énergie exceptionnelle" pour certains, "énergie mal maîtrisée, incontrôlée, agressive" voire "dangereuse" pour d'autres, Manuel Valls dispose alors d'un outil précieux, qui a coûté 53.520 euros selon "Envoyé spécial". Dès son arrivée au poste de Premier ministre en 2014, de nombreux sondages ont ainsi été commandés par un service rattaché à son cabinet, dont la mission principale est davantage axée sur des sujets de fonds.

"D'après cette image (voir ci-dessous), sa coiffure lisse et sa frange crantée auraient une connotation frondeuse. Ses oreilles dissymétriques, avec la droite décollée, seraient le signe de son côté bagarreur", explique Envoyé spécial, qui cite le rapport d'Ipsos.

Des armes et des centaines de kg d'explosifs découverts — L'ETA se désarme
La police française doit dorénavant s'assurer que ces caches correspondent à ce qu'ils savent de l'arsenal d'ETA. La justice devra ensuite vérifier si certaines des armes saisies ont pu servir à des assassinats.


"Contacté par 'Envoyé spécial', Manuel Valls n'a pas souhaité donner suite" indique par ailleurs France Info. L'institut de sondages réalise alors huit réunions de groupes, réunissant un panel de Français, auquel des photos et des vidéos de Manuel Valls sont soumises pour avis. Ils l'associent à un lion, à un aigle royal, mais aussi à une hyène, à un chacal, à un rapace. Tout était passé au crible dans l'enquête de l'Institut Ipsos commandé par le Service d'information du gouvernement (SIG), en juin 2014, pour connaître l'image qu'avaient les Français de Manuel Valls, tout juste nommé Premier Ministre, indique le magazine Envoyé Spécial jeudi 13 avril.

Recommande: