Un suspect arrêté, la piste du terrorisme islamiste privilégiée — Explosions à Dortmund

13 Avril, 2017, 00:45 | Auteur: Lynn Cook

Mais elle demande aux supporters de se tenir prêts pour d'éventuels "contrôles de sécurité renforcés".

L'AS Monaco avait connu son lot de coups durs dans la préparation de son quart de finale aller de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund mercredi (18h45), elle en aura vécu jusque dans la dernière ligne droite. La porte-parole a déclaré qu'un suspect, en lien avec "la mouvance islamiste", avait été arrêté et placé en garde à vue après la perquisition de son domicile.

L'un d'eux "a été interpellé" et "les appartements des deux suspects ont été perquisitionnés", a précisé le parquet, en évoquant une motivation islamiste "possible".

Si la piste jihadiste devait se confirmer, elle serait de nature à renforcer l'inquiétude en Allemagne. Elles feraient aussi référence à l'attaque terroriste à Berlin en décembre.

Le ministre de l'Intérieur de la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie où se sont produites les explosions, Ralf Jäger, a cependant affirmé que l'enquête se poursuivait "dans toutes les directions".

La gravité de l'attaque à l'explosif est elle établie. "Mais je sais que ça va être très dur pour les joueurs", a-t-il dit.

La justice a exprimé en revanche de sérieux doutes concernant l'authenticité d'une deuxième revendication parue un temps sur internet et paraissant provenir des milieux d'extrême-gauche.

La chancelière Angela Merkel s'est dit "horrifiée" par une "attaque répugnante".

Bender partage l'axe avec le Grec Sokratis Papastathopoulos, à la place de Marc Bartra, qui a été opéré d'une fracture du poignet et a posté une photo de lui-même assurant: "Je vais beaucoup mieux".

Fortement ébranlée, l'équipe du Borussia Dortmund a reçu des soutiens innombrables du monde du football.

À Munich, où les forces de l'ordre sont également sur les dents, une trentaine de policiers en gilets pare-balles ont été positionnés autour de l'hôtel des joueurs madrilènes, selon le quotidien Bild.

La rencontre Bayern-Real, si elle se déroule sans encombre, constitue une finale avant la lettre de cette C1, entre deux des clubs les plus titrés d'Europe.

Recommande: