Corée du Nord. Washington envoie un porte-avions

13 Avril, 2017, 01:09 | Auteur: Jonathan Ford
  • A la demande des autorités américaines le porte-avions USS Carl Vinson est dans l'ouest du Pacifique

Alors qu'un porte-avions américain fait route vers la péninsule coréenne, provoquant la colère de Pyongyang, Donald Trump s'est dit prêt, mardi 11 avril, à se passer de l'aide de la Chine pour "résoudre le problème" nord-coréen.

"La réalité d'aujourd'hui montre que nous devons exercer pouvoir contre pouvoir, et cela prouve plus d'un million de fois que notre décision de renforcer notre dissuasion nucléaire a été le bon choix", a ajouté un porte-parole non identifié du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle KCNA. Si les États-Unis "choisissaient une action militaire", la Corée du Nord est "prête à toute forme de guerre voulue par les États-Unis".

Le président américain a demandé à ses conseillers "un éventail complet d'options" contre le programme nucléaire de Pyongyang, a annoncé dimanche le conseiller à la sécurité nationale du président américain.

Les récents essais de missiles balistiques de la Corée du Nord et la poursuite de son programme nucléaire ont avivé les tensions dans la région. "Nous prendrons les mesures de contre-attaque les plus fermes contre les provocateurs, afin de nous défendre par la voie des armes", a ainsi précisé le porte-parole du chef de la diplomatie de Pyongyang, toujours cité par KCNA.

Selon certaines rumeurs, les USA envisageraient d'assassiner le dirigeant nord-coréen.

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis, Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programme nucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi 12 avril. Celui-ci pourrait coïncider avec les célébrations du 105e anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-Sung.

Les deux hommes ont convenu la mise en place de " des mesures additionnelles fortes devront être prises, si la Corée du Nord effectue des provocations stratégiques telles qu'un essai nucléaire ou un tir de missile balistique, au mépris des avertissements de la communauté internationale", a indiqué Kim Hong-kyun lors d'un point presse au côté de Wu Dawei.

Donald Trump avait accueilli Xi Jinping dans sa résidence privée en Floride jeudi et vendredi pour une première rencontre placée sous le signe de la cordialité.

Un 6e essai nucléaire en préparation?

Le représentant spécial de la Chine pour la péninsule coréenne, le diplomate Wu Dawei, s'est entretenu lundi à Séoul avec son homologue sud-coréen. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: