Cinq morts dans des combats sur une île touristique aux Philippines

13 Avril, 2017, 01:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Des soldats phillipins encerclent leurs collègues décédés dans les combats contre le groupe Abou Sayyaf le 11 avril 2017

Au moins trois soldats et un policier sont morts au cours d'affrontements entre les forces gouvernementales et l'organisation islamiste Abou Sayyaf mardi, dans la province de Bohol, cinq membres présumés du groupe terroriste ont également été tués, selon les forces armées philippines. Quelques jours avant que les combattants islamistes ne soient abattus, les ambassades américaine, canadienne et australienne avaient exhorté ses ressortissants à faire de preuve de vigilance en raison de possibles risques d'enlèvements.

Les hommes armés ont gagné lundi la localité d'Inabanga, sur Bohol, avant de pénétrer dans l'intérieur des terres en remontant un fleuve à bord de trois embarcations rapides, a déclaré à l'AFP par téléphone Edwin Melicor, un policier d'Inabanga.

"Nous continuons de faire venir des troupes pour aider celles qui sont dans la zone, les remplacer si nécessaire, afin de permettre une opération de nettoyage plus intense", a déclaré à CNN le général Restituto Padilla, porte-parole de l'armée.

Bohol est aussi une destination touristique majeure de l'archipel, où les touristes étrangers vont nager avec des requins-baleines, tenter d'observer des tarsiers ou se prélasser sur des plages de sable blanc. Située à 600 km au sud de Manille, l'île de Bohol se trouve à une demi-heure de bateau du port de Cebu, sur l'île du même nom, qui compte aussi parmi les destinations philippines les plus touristiques.

"Nos forces, qui agissaient sur la base de ces informations, ont affronté des hors-la-loi dont on pense qu'ils appartiennent à Abou Sayyaf", a-t-il dit à la chaîne de télévision ABS-CBN. Selon l'état-major philippin, qui a envoyé des renforts sur place, les assaillants sont très bien armés mais seraient désormais "coincés dans une zone isolée " de Bohol.

Considérée comme une organisation terroriste par Washington, Abou Sayyaf a été fondée au début des années 1990 avec des financements du réseau Al-Qaïda. Il s'agit de la première opération du groupe sur l'île.

Ces dernières années, Abou Sayyaf a été impliqué dans l'enlèvement de dizaines de personnes dans des opérations de plus en plus audacieuses, pour la plupart contre des bateaux étrangers, mais aussi contre des complexes touristiques, dans le sud de l'archipel et en Malaisie voisine.

Fin février, le groupe a posté une vidéo de la décapitation de l'Allemand Jurgen Kantner, 70 ans, enlevé en novembre sur son yacht.

Recommande: