La Tchétchénie ouvre un camp de concentration pour homosexuels

12 Avril, 2017, 02:44 | Auteur: Lynn Cook
  • Le leader tchétchène Ramzan Kadyrov  à Grozny le 9 mai 2014ELENA FITKULINA

D'après Novaya Gazeta les hommes interpellés dans ces circonstances seraient détenus dans une prison secrète de Tchétchénie, dans un ancien quartier militaire totalement vide près de la capitale, Grozny.

D'après "Novaïa Gazeta", une centaine de personnes seraient retenues et torturées dans des "prisons secrètes", au moins 3 d'entre elles seraient mortes.

D'après les témoignages anonymes recueillis dans le Novoya Gazeta, les détenus seraient contraints de livrer les noms d'autre homosexuels dans leur entourage. Une victime raconte avoir été passée à tabac "plusieurs fois par jour", battue avec des tuyaux en polypropylène ou encore avoir été la cible de décharges électriques, rapporte L'Obs. Début avril, le New York Times (article en anglais) faisait déjà état de rumeurs parmi les militants des droits de l'Homme faisant état d'enlèvements d'hommes âgés de 16 à 50 ans au cours des dernières semaines en Tchétchénie.

Amnesty International qui a lancé une pétition en ligne pour stopper ces meurtres, rapporte que l'association Russian LGBT network confirme ces persécutions.

De son côté, Human Rights Watch (en anglais) va plus loin: "Les informations publiées par Novaïa Gazeta sont conformes aux témoignages que Human Rights Watch a récemment reçus de la part de nombreuses sources de confiance, y compris des sources sur le terrain". Suffisamment pour que l'organisation internationale choisisse d'alerter les autorités russes sur la potentielle existence de ces prisons. Le porte-parole du Président de la république tchétchène Alvi Kerimov a qualifié ces informations de mensongères.

"Si de telles personnes existaient en Tchétchénie, les forces de l'ordre n'auraient même pas à s'en inquiéter puisque leurs proches les enverraient d'eux-mêmes dans des endroits où personne ne revient", a indiqué Akhmed Zakaïev, porte-parole du gouvernement tchétchène.

Recommande: