Marine Le Pen dédouane la France de la collaboration

11 Avril, 2017, 01:54 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pour Marine Le Pen la France

La candidate FN à la présidentielle s'est attiré une volée de critiques en déclarant dimanche que " la France n'est pas responsable du Vél' d'Hiv " alors qu'elle était interrogée sur la rafle et la décision du président Jacques Chirac de reconnaître en juillet 1995 la responsabilité de la France.

PARIS, 10 avril (Reuters) - Marine Le Pen, pour laquelle la France n'a pas de responsabilité dans la rafle du Vél d'Hiv en 1942, a été lundi la cible de ses concurrents dans la campagne pour l'élection présidentielle, qui voit Jean-Luc Mélenchon confirmer sa percée.

"D'aucuns avaient oublié que Marine Le Pen est la fille de Jean-Marie Le Pen".

Si François Mitterrand, dont certaines amitiés furent pour le moins coupables, refusa la reconnaissance officielle des crimes de Vichy, ce fut Jacques Chirac qui rétablit l'honneur de notre nation en reconnaissant solennellement la responsabilité de l'Etat français dans les crimes commis pendant l'Occupation. Et d'ajouter: " Si on doutait que Marine Le Pen est d'extrême droite, on ne peut plus en douter. En réalité, en rappelant qu'il se range derrière la qualification d'illégal du régime de Vichy, le FN se fait plus gaulliste que les LR, ce que n'était pas le père évidemment. Elle l'arrange parce que la responsabilité de la France est évidente.

Je ne suis pas sûr que Marine Le Pen, par ce seul mot désagréable, ait obtenu la réunification d'un parti où les querelles sont notoires, mais je mesure le mal qu'elle a fait: elle a participé cyniquement à la résurgence de l'antisémitisme en France; elle a ainsi sacrifié son dernier espoir de conquérir quelques âmes juives; elle a montré que ces questions fondamentales qui concernent la cohésion d'une nation ne valent rien à ses yeux et qu'elle peut librement, comme une enfant gâtée, piétiner ce qui nous réunit parce que ce qui nous réunit n'est jamais sa priorité du moment. Lors de sa rencontre avec trois lectrices de Femme Actuelle, Marine Le Pen a précisé les mesures qu'elle comptait mettre en œuvre, si elle était élue présidente le 7 mai prochain.

"Elle revient avec de l'alcool à brûler sur des plaies pas tout à fait cautérisées", a-t-il estimé, considérant que la présidente du Front national tentait ainsi de "dresser les Français les uns contre les autres".

Nicolas Batum ne participera par à l'Euro avec la France — Basket (France)
C'est la première fois que le joueurs aux 116 sélections renonce à l'équipe d France pour privilégier sa carrière NBA. Pour Nicolas Batum, la saison 2016-2017 est bientôt terminée.


En réveillant le souvenir du Front national de son père, Marine Le Pen a pris le risque de dilapider à deux semaines du premier tour une partie des bénéfices politiques tirés de sa stratégie de "dédiabolisation", selon les analystes.

Au total, environ 75 000 Juifs ont été déportés par la France dans des camps nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Les 16 et 17 juillet 1942, en pleine Seconde Guerre Mondiale, plus de 13 000 juifs sont arrêtés à Paris et en banlieue par la police française, sur demande des autorités allemandes.

A l'étranger, Israël a condamné fermement les propos de Marine Le Pen. Ne nous y trompons pas, la déclaration de Marine Le Pen est préparée, calculée, délibérée.

"Le débat a été tranché avec Jacques Chirac et il est périlleux de réveiller ce genre de querelles", a pour sa part jugé la députée Annie Genevard, proche de François Fillon (Les Républicains) sur la chaîne LCP.

Recommande: