Attentat de Stockholm : un deuxième suspect arrêté

11 Avril, 2017, 02:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Une femme dépose une fleur pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Stockholm le 8 avril 2017

"Ça a fait le même bruit qu'une bombe qui explose et de la fumée a commencé à s'échapper de l'entrée principale" de ce magasin, a déclaré au quotidien Aftonbladet un témoin de la scène, Leander Nordling, 66 ans.

Sur les quatre victimes, deux sont de nationalité suédoise, une britannique et la dernière belge, a révélé la police. Quinze personnes ont été blessées, dont deux sont toujours en état critique. Quant aux blessés, dix étaient encore hospitalisées hier matin - neuf adultes et un enfant -, dont quatre dans un état grave.

Des milliers de Suédois devaient se réunir pour marquer leur unité face au terrorisme dimanche, deux jours après l'attentat sanglant au camion bélier de Stockholm, une attaque qui reste entourée de zones d'ombre.

Le camion "a été volé à l'occasion d'une livraison à un restaurant", a expliqué à l'AFP une porte-parole de son propriétaire, le brasseur Spendrups, Rose-Marie Hertzman.

Du côté de la police, on s'est dit confiant après l'arrestation de celui qui est considéré comme le conducteur du poids lourd volé.

A Juno Beach Trudeau fustige les régimes nord-coréen et syrien
Après avoir discuté avec les dirigeants des États-Unis, de France, d'Allemagne et du Royaume-Uni, M. La famille Trudeau-Grégoire en visite à la plage Juno à Courseulles-sur-Mer en France.


Grâce à la diffusion de son signalement, il a été interpellé ce vendredi soir à Märsta, une petite ville du nord de l'agglomération stockholmoise, et placé en garde à vue samedi.

La police a indiqué qu'il s'agissait d'un Ouzbek de 39 ans, connu des services de renseignement, selon leur directeur Anders Thornberg, sans indiquer pour quels faits. Pourtant, l'homme avait exprimé "de l'intérêt pour des organisations extrémistes comme l'Etat islamique", a annoncé la police suédoise, dimanche 9 avril, lors d'une conférence de presse dans laquelle elle a donné quelques précisions sur le profil du suspect, souligne Le Monde. Des médias suédois l'ont identifié comme étant Rakhmat Akilov, un ouvrier du BTP et père de famille.

Il a exigé la récusation de son avocat et réclamé un défenseur "musulman sunnite", mais le tribunal a rejeté sa requête "faute de raisons valables", selon des documents judiciaires dont l'AFP a obtenu copie. Il se trouvait donc en situation irrégulière et était menacé d'expulsion. "Son comportement n'était pas négatif", poursuit-il.

Par ailleurs, la police suédoise a arrêté et placé en garde à vue un second suspect, ont confirmé les autorités judiciaires. Six personnes ont été emmenées au poste pour être entendues dans cette affaire, a indiqué la police de Stockholm à l'AFP dimanche. Tout semble indiquer qu'il est bien le chauffeur du camion fou qui a foncé sur la foule.

Sous un beau soleil, les "manifestants pour l'amour" ont écouté des artistes, faisant des signes de paix de la main.

Recommande: