Hamon appellera à voter Mélenchon s'il perd au premier tour

10 Avril, 2017, 00:34 | Auteur: Aubrey Nash
  • Jean-Luc Mélenchon lance son propre jeu vidéo :

C'est un silence de glace que Jean-Luc Mélenchon a imposé à ses quelques dizaines de milliers de sympathisants venus l'écouter ce dimanche 9 avril sur la Canebière à Marseille. Dans "Fiscal Kombat", en référence au célèbre jeu vidéo "Mortal Combat", Jean-Luc Mélenchon se bat contre les plus aisés. A deux semaines du premier tour, le co-fondateur du Parti de gauche, qui avait recueilli 11,1% des voix en 2012, est désormais au coude-à-coude avec François Fillon, le candidat de la droite et du centre dont la campagne a été fragilisée par sa mise en examen. Ce meeting virtuel se déroulera au Zénith, et débutera à 19h. "J'ai le culte de l'action populaire, mon optimisme est sans limite", avait-il ajouté, posant les enjeux de son intervention de dimanche. "Du coup, j'apparais pour beaucoup comme une solution raisonnable..."

Pas le droit à l'erreur donc, d'autant que le relatif tassement d'Emmanuel Macron lui ouvre la porte de la finale.

Mais où se cache le vrai Jean-Luc Mélenchon? À voir maintenant si cela donnera envie de voter pour un candidat prêt à vous soulever dans la rue pour avoir gagné le gros lot au Loto.

De fait, au-delà des intentions de vote, M. Mélenchon atteint des sommets de popularité. Avec 51% d'opinions positives (+19 points en un mois), il a pris jeudi la tête des personnalités politiques préférées des Français.

Toutefois, compte tenu de la part d'électeurs encore indécis et des mouvements possibles des électorats, d'autres hypothèses de seconds tours ont été élaborés dans le cas où l'un des deux favoris actuels du 1er tour n'étaient pas présents. Vendredi, il commentait leur "immense perplexité" face à une gauche politique qui, selon lui, "s'occupait d'eux, de leurs salaires, etc.", mais qui les a "frappés" au cours du dernier quinquennat. "Si bien que leurs ancêtres les Gaulois, avant de devenir les enfants de sans-culotte que nous sommes tous, ont écrit leurs premiers textes en grec, Mme Le Pen", a-t-il lancé en riant sous les applaudissements de ses soutiens qui ont scandé "Dégagez, dégagez". "Qui que ce soit, ce sont des criminels et nous voulons qu'ils soient condamnés", a souligné l'eurodéputé.

Recommande: