Trump a personnellement informé son invité, le président Xi — Frappe en Syrie

09 Avril, 2017, 01:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Pékin le sommet Trump-Xi

'Nous (.) sommes prêts à agir seuls si la Chine n'est pas capable de se coordonner avec nous' pour contrer les ambitions nucléaires de Pyongyang, qui violent le droit international, a déclaré Rex Tillerson à Mar-a-Lago en Floride, où le président américain Donald Trump a reçu son homologue chinois Xi Jinping.

Le sommet bilatéral étendu et le déjeuner de travail se sont déroulés le matin du 7 avril mais se sont achevés sans sommet en tête à tête, ni conférence de presse conjointe. Dans un briefing donné par Tillerson, le secrétaire d'Etat américain a noté que les deux chefs d'Etat ont partagé l'opinion selon laquelle le développement nucléaire de la Corée du Nord a atteint une phase critique.

"Nous avons déjà eu une longue discussion et pour le moment je n'ai rien obtenu, absolument rien, mais nous avons bâti une amitié", a plaisanté le milliardaire. Mercredi, au lendemain de l'attaque chimique dénoncée à Khan Cheikhoun, le président américain avait assuré avoir "changé d'attitude" vis-à-vis de Bachar el-Assad. Depuis plusieurs semaines, la diplomatie américaine exhorte Pékin à accentuer la pression sur son voisin et allié.

Dans un entretien publié dimanche dernier par le Financial Times, le 45e président des Etats-Unis avait déjà laissé planer la menace d'une intervention militaire unilatérale.

Il pourrait exiger en échange de son hôte qu'il renonce à un important contrat d'armement à destination de Taïwan, l'île que Pékin considère comme une province destinée à être réunifiée à la mère patrie.

Autre question brûlante qui devrait être évoquée sous les palmiers de Floride, le commerce.

L'homme d'affaires new-yorkais reconverti dans la politique veut aborder le sujet délicat du déficit des Etats-Unis avec la Chine, qui s'élève à près de 350 milliards de dollars en 2016. Avec pour objectif de "réduire les barrières à l'investissement et aux échanges créées par les Chinois", selon les termes d'un responsable américain.

En ce qui concerne les relations commerciales, M. Xi pourrait offrir une ouverture accrue du marché chinois dans les secteurs de l'automobile et de l'agriculture, selon des sources diplomatiques. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: