L'exonération de la taxe d'habitation sera compensée — Macron

23 Mars, 2017, 02:11 | Auteur: Sandy Vega
  • Taxe d'habitation les maires attendent

Emmanuel Macron a été sifflé par une partie des maires de France qui recevaient, ce mercredi, les candidats à l'élection présidentielle ou leurs représentants. La taxe d'habitation constitue un part importante des ressources des communes. Un murmure sourd de désapprobation emplit alors la salle, ce qui a le don d'irriter l'ancien socialiste: "Non, moi je viens et je vous respecte, je vous demande simplement la même chose". "Je refuse de faire siffler mes adversaires en meeting, donc je refuse de me faire siffler quand je me présente devant les maires". Il a annoncé devant les maires une volonté de réduire en 5 ans de 7,5 milliards d'euros les dotations de l'Etat aux collectivités.

Par la suite, Emmanuel Macron a estimé qu'il fallait en finir avec "les décisions unilatérales de gels et de baisses de charges" décidées par "les gouvernements de gauche comme de droite".

Les premiers sifflets se sont fait entendre à l'énoncé des mots "exonération de la taxe d'habitation", obligeant le candidat à calmer les élus: "Je ne viens pas devant les maires de France pour me faire siffler [.] Je viens ici pour vous expliquer pourquoi et comment". Une "instance indépendante formée d'élus locaux, avec des maires, des conseillers de la Cour des comptes" sera mise en place pour contrôler le respect de ces engagements, a-t-il dit.

Emmanuel Macron est encore loin de faire l'unanimité auprès de tous les publics. Il s'est engagé sur un plan d'investissement de cinquante milliards d'euros dont dix milliards pour les collectivités afin d'obtenir notamment "le doublement" des maisons de santé et l'installation du numérique dans tout le monde rural.

Recommande: