La candidate russe privée de concours

23 Mars, 2017, 02:43 | Auteur: Sue Barrett
  • Eurovision 2017: l’Ukraine interdit à la Russie et Julia Samoilova de participer au concours

"La décision vient d'être prise", a déclaré une porte-parole du SBU, Olena Gitlyanska.

Plusieurs députés russes ont appelé au boycott de l'Eurovision, un concours regardé par 200 millions de téléspectateurs dans le monde et très suivi en Russie.

Les autorités russes n'envisageraient pas de remplacer leur représentante.

Cette décision de l'Ukraine a été immédiatement dénoncée par la Russie.

De leur côté, les organisateurs de l'Eurovision se sont dits "déçus". Franz Klintsevitch, premier vice-président du Conseil de la Fédération pour la défense et la sécurité, aurait également émis la possibilité pour la Russie de boycotter le Concours, si l'Union Européenne de Radio-Télévision ne prenait pas position pour la Russie. Le Kremlin a pour sa part exclu la possibilité de remplacer sa candidate.

Ioulia Samoïlova participera à l'édition 2018 de l'Eurovision si elle ne peut pas se rendre à Kiev cette année, a déclaré la chaîne à l'agence de presse TASS.

C'est vraiment insultant pour cette jeune femme handicapée et au talent incommensurable... Toutefois, aux yeux de Kiev, se rendre en Crimée sans passer par les gardes-frontières et les douaniers ukrainiens revient à violer la législation du pays.

Pays hôte de la manifestation, l'Ukraine a interdit ce mercredi l'entrée sur son territoire à Ioulia Samoïlova, candidate russe à l'Eurovision. En novembre dernier, l'Ukraine avait déjà fermé ses frontières à 140 artistes russes, dont Gérard Depardieu, qui auraient soutenu les rebelles pro-russes.

La chanteuse en chaise roulante, 27 ans, est connue pour avoir chanté lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Sotchi, en 2014. Elle se déplace en fauteuil roulant à cause d'une maladie génétique. Le concours de l'Eurovision est régulièrement agité par des tensions politiques.

La Russie et l'Ukraine sont à couteaux tirés depuis l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014, suivie par un conflit armé dans l'Est de l'Ukraine.

Recommande: