Hommages et commémorations, un an après l'attaque — Attentat de Bruxelles

23 Mars, 2017, 01:58 | Auteur: Lynn Cook
  • Hommages et commémorations, un an après l'attaque — Attentat de Bruxelles

Le roi des Belges Philippe et la reine Mathilde, des victimes et des représentants des services de secours ont observé mercredi une minute de silence à l'aéroport de Bruxelles, exactement un an après les deux explosions qui avaient ravagé le hall des départs, faisant 16 morts.

Après une cérémonie à l'aéroport de Bruxelles, des commémorations ont eu lieu à la station de métro Maelbeek, en mémoire aux victimes des pires attentats de l'histoire de la Belgique, qui ont fait 32 morts et plus de 320 blessés le 22 mars 2016. Puis le couple royal inaugurera une sculpture monumentale à deux pas du siège de la Commission européenne.

Menace terroristeLa Belgique avait déjà été choquée en mai 2014 par l'attentat au Musée juif de Bruxelles (4 morts).

Des anonymes dessinaient ou écrivaient des messages à la craie et d'autres déposaient des fleurs sur un grand signe "Peace" (la paix), tandis que les élèves d'une école du quartier entonnaient "Let it Be" des Beatles ou encore "Happy" de Pharrell Williams, accompagnés des battement de mains de la petite foule. Quelques jeunes proposaient aux passants des "câlins gratuits". "C'est de cela qu'ils ont envie, qu'il n'y ait plus de tueries", expliquait Fari, une fonctionnaire.

"C'est de la solidarité envers les victimes".

Une centaine d'adeptes de l'ahmadisme, mouvement musulman messianiste, arboraient des pancartes frappées du slogan "Le terrorisme n'est pas une religion".

Décrite comme étant un foyer de radicalisation islamiste, la commune bruxelloise de Molenbeek est toujours sous haute surveillance, un an après les attentats qui ont frappé la capitale belge.

Ce cortège était emmené par des enfants portant des t-shirts barrés du slogan "turn to love" (choisir l'amour) ou encore #jihaddamour.

"Cela montre un visage positif de Molenbeek". Le Premier ministre, Charles Michel, ne s'est pas exprimé au cours de la cérémonie qui a duré à peine une demi-heure, mais il a envoyé un tweet: "aujourd'hui, nous nous souvenons des victimes des attentats".

Recommande: