Marine Le Pen à la rencontre des forces françaises de Barkhane

22 Mars, 2017, 00:42 | Auteur: Lynn Cook
  • Tchad: La visite de Marine Le Pen ne fait pas l'unanimit

Selon les informations recueillies par RFI et l'Agence France Presse (AFP) auprès du ministère de la Défense et du Front national, Marine Le Pen se rendra à Ndjamena, siège du commandement de l'opération Barkhane, en début de semaine prochaine, sans doute entre le mardi 21 et le mercredi 22 mars.

L'égérie de la vague Bleu Marine, en tête de toutes les intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle française du 23 avril prochain, sera demain à N'Djamena la capitale Tchadienne officiellement pour une visite aux forces françaises de l'opération Barkhane.

Le chef de l'extrême droite française sera reçu en audience au domicile familial d'Idriss Déby.

"Tous les candidats qui en font la demande peuvent se rendre sur les théâtres d'opérations", a-t-on expliqué dans l'entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian. "Nous avons été, lui en Afrique, et moi en Europe, les plus lucides sur cette situation", a déclaré Marine Le Pen. Elle prononcera également une allocution dans laquelle elle entend décliner sa vision des relations franco-africaines à venir. Pour le journaliste et blogueur Tchadien Djekombé Francois, l'arrivée de Marine Le Pen est un non événement pour le citoyen tchadien.

C'est donc une visite à tout point de vue officielle que Marine Le Pen est en train de conduire au Tchad, ce qui ne manquera pas de soulever une polémique dans le pays et au-delà.

Autres activités au menu de l'agenda de Marine Le Pen, une réception par la première dame, Hinda Deby Itno, présidente de la fondation " Grand Cœur " avec qui elle visitera un hôpital pour enfants.

Les voix contre cette visite se sont également manifestées sur les réseaux sociaux.

L'Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) de Saleh Kebzabo s'est opposé catégoriquement à cette visite dès son annonce.

Le ton est donc donné surtout que ce n'est pas la seule structure politique ou associative à s'aligner sur cette position de rejet alors qu'ailleurs sur le continent, le débat ne fait que s'enflammer.

Recommande: