Havas retire ses pubs de Google au Royaume-Uni

22 Mars, 2017, 00:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Havas retire ses pubs de Google au Royaume-Uni

Des publicités pour le Guardian avaient été placées sur des contenus "extrémistes comme des vidéos d'américains suprématistes ou d'un prêcheur islamiste controversé", a indiqué le journal en annonçant sa décision sur son site.

"Nous savons que les publicitaires ne veulent pas que leurs publicités soient associées à des contenus qui ne respectent pas leurs valeurs. Donc, dès aujourd'hui, nous adoptons une position plus ferme concernant les contenus haineux, offensants ou insultants", a expliqué Philipp Schindler, directeur commercial de Google dans un billet de blog publié sur le site du groupe américain le 21 mars.

La programmation des vidéos publicitaires sur Google ou sa filiale vidéo YouTube n'est pas exécutée par des êtres humains, mais par un système automatisé basé sur des algorithmes.

Le groupe s'engage désormais à retirer plus efficacement les publicités qui sont associées à des contenus "qui s'en prennent à des personnes en raison de leur race, religion ou genre", précise M. Schindler.

Par ailleurs, Google a annoncé que l'équipe de YouTube cherchait à modifier ses directives actuelles sur le contenu autorisé sur sa plateforme et donner plus de visibilité aux annonceurs pour qu'ils puissent voir où leurs publicités apparaissent.

Havas, qui compte parmi ses clients en Grande-Bretagne l'opérateur de télécommunications O2, la BBC, le vendeur de pizzas Dominos ou le groupe automobile Hyundai Kia, est le premier groupe publicitaire à cesser ses investissements publicitaires sur Google. Parmi ces messages controversés figurent des propos défendant le viol, des termes antisémites et des prêches incitant à la haine, selon le Times.

Les marques britanniques Marks & Spencer, Sainsbury's ou encore HSBC avaient ainsi suspendu la diffusion de leurs spots publicitaires sur la plateforme vidéo de Google la semaine dernière, a rapporté Bloomberg.

Recommande: