Etats-Unis: ordinateurs et tablettes interdits sur des vols du Moyen-Orient

22 Mars, 2017, 01:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Cette interdiction est contenue dans le décret migratoire qui a été bloqué à deux reprises par des juges fédéraux américains

C'est la raison qu'ont invoqué les autorités américaines pour justifier l'interdiction, sur tous les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de pays Moyen-Orient vers les Etats-Unis, des appareils électroniques plus gros qu'un téléphone, en cabine.

" L'amélioration de la sécurité exigera que tous les appareils électroniques personnels plus gros qu'un téléphone cellulaire ou qu'un smartphone soient placés dans des bagages enregistrés". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

"Des informations que nous avons reçues et analysées suggèrent que les groupes terroristes continuent à tenter de s'en prendre à l'aviation civile, et travaillent avec acharnement à mettre au point de nouvelles méthodes pour procéder à de telles attaques, notamment en dissimulant des explosifs dans toutes sortes de produits de consommation courante", explique le communiqué.

Le secrétaire à la Sécurité intérieure John Kelly a " décidé qu'il était nécessaire de renforcer les procédures de sécurité pour les passagers au départ direct de certains aéroports et à destination des Etats-Unis", a ajouté un autre responsable. Cela concernerait quotidiennement près de 50 vols en direction des États-Unis.

Dix aéroports internationaux sont concernés: Amman (Jordanie), Le Caire (Egypte), Istanbul (Turquie), Jeddah, Riyad (Arabie Saoudite), Koweït (Koweït), Doha (Qatar), Dubaï, Abou Dhabi (Emirats arabes unis) et Casablanca (Maroc). Mais les responsables américains évoquent " plusieurs incidents et attentats couronnés de succès contre des passagers et des aéroports ces dernières années ".

D'après la télévision CNN, citant un cadre de l'administration de Donald Trump, cette décision serait liée à une menace émanant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), la branche du groupe jihadiste au Yémen.

Le président républicain essaie d'imposer une interdiction temporaire d'entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de six pays majoritairement musulsmans ainsi qu'à tous les réfugiés.

Les responsables américains n'ont pas donné d'échéance à l'interdiction en cabine des appareils électroniques, mais ils ont prévenu: si les mesures ne sont pas mises en oeuvre, les compagnies aériennes pourraient perdre leurs droits de voler vers les États-Unis. Cette interdiction est contenue dans un décret migratoire qui a été bloqué à deux reprises par des juges fédéraux américains.

Recommande: