Liens avec la Russie : Trump discrédité par le FBI

21 Mars, 2017, 00:22 | Auteur: Lynn Cook
  • L'Europe recule un peu à mi-séance Wall Street devrait suivre

Le Federal bureau of investigation (FBI) enquête bel et bien sur les tentatives d'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016, et notamment sur une possible " coordination " entre des membres de l'équipe de Donald Trump et Moscou, a confirmé lundi son directeur, James Comey. Mais il s'est refusé à citer des noms ou à s'avancer sur la teneur des communications entre certains personnages de la galaxie Trump et des Russes.

" Nous attendons des directeurs Comey et Rogers qu'ils apportent un éclairage sur les mesures actives prises par la Russie pendant la campagne 2016, sur la réponse du gouvernement américain, sur la compilation du rapport du 6 janvier de la communauté du renseignement sur ces événements, et sur les questions annexes concernant une éventuelle surveillance des membres de la campagne de Trump et d'éventuelles fuites d'informations classifiées", a-t-il dit.

"Le département (de la Justice) n'a pas d'informations soutenant ces tweets", ce sont là les dires de James Comey lors d'une audition à la Chambre des représentants.

Les tweets de Donald Trump sur les écoutes dont il dit avoir été victime sont apparus comme des contre-feux allumés par la présidence au moment où la question des liens de l'entourage de Donald Trump avec la Russie devenait de plus en plus pressante.

Un homme arrêté à la Maison Blanche — USA
Dans la soirée du samedi 18 mars 2017, deux intrus ont essayé de pénétrer dans l'enceinte de la Maison-Blanche. Ce n'est pas la première fois qu'une personne franchit le périmètre de la Maison Blanche .


Il est désormais utile de le rappeler: le FBI est sous la tutelle du département de la Justice des États-Unis, qui lui accorde son budget et définit ses priorités. "Je n'ai rien vu du côté de la NSA sur une telle activité, et personne ne nous a demandé de mener de telle activité", a déclaré Mike Rogers, insistant sur l'illégalité d'une telle requête. Cette rumeur est une FAUSSE INFORMATION et tout le monde le sait!" clame Donald Trump sur Twitter, avant de s'en prendre au Parti Démocrate: "Les Démocrates ont inventé et mis en avant cette histoire comme excuse pour leur campagne misérable. "Il est normal de demander pourquoi il a estimé que les électeurs ne méritaient pas d'être mis au courant", a réagi Brian Fallon, ancien porte-parole de la candidate démocrate. "(.) Quid des contacts entre la campagne d'Hillary Clinton et les Russes?"

Ces fuites focalisent l'attention des élus républicains du Congrès.

Selon David Nunes, qui dirige la commission des renseignements de la chambre des représentants, il n'y a pas de preuve d'une collusion entre la Russie et l'équipe de campagne de Donald Trump lors de la campagne électorale de l'an dernier aux Etats-Unis.

Recommande: