Le Roux a employé ses filles à l'Assemblée alors qu'elles étaient lycéennes

21 Mars, 2017, 00:28 | Auteur: Sue Barrett
  • Nicolas Dupont Aignan: Je veux défendre la Sécurité sociale face à sa privatisation Emmanuelle Heidsieck

Sur le plan moral, Bruno Le Roux a par ailleurs rejeté toute accusation de népotisme en pleine affaire Fillon: "On parle d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire".

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a employé ses deux filles en CDD comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée nationale lorsqu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, a révélé lundi l'émission Quotidien. La réalité du travail est-elle authentifiée? L'aînée a même effectué son premier contrat à l'âge de 15 ans (un contrat de 12 jours à la fin de l'année scolaire de seconde). Les deux filles du ministre ont été embauchées dès l'âge de 15 et 16 ans, pendant des périodes de vacances scolaires, et parfois en cumulant ces contrats avec leurs études.

Or, selon nos confrères, elles étaient en stage ou à l'école pendant certains contrats. Alors que l'âge moyen des collaborateurs parlementaires de l'Assemblée nationale est de 40 ans, le ministre ne juge pas choquant que ses filles aient pu être salariées à l'adolescence. "Bien entendu, j'ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence", développe l'ancien député socialiste de Seine-Saint-Denis, ministre de l'Intérieur depuis le mois de décembre. D'après lui, elles auraient effectué du classement et d'autres tâches parlementaires et il ne s'agirait en rien d'emplois fictifs.

Catalogne : Artur Mas condamné à deux ans d'inéligibilité
Mas, qui aurait ainsi été écarté de la vie politique officielle jusqu'à l'âge de 71 ans passés, et de neuf ans pour ses anciennes collègues.


Sur ce point, le cabinet de Bruno Le Roux répond: "Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (...), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne".

L'une de ses filles était en contrat à l'Assemblée nationale alors qu'au même moment elle effectuait un stage chez Yves Rocher en Belgique. Or, elle était aussi scolarisée en classe préparatoire au lycée Jacques Decour à Paris avec seulement deux semaines de vacances du 18 avril au 04 mai. Interrogé par l'AFP, l'entourage de Bruno Le Roux n'a pas répondu dans l'immédiat.

Recommande: