25 ans de triche, Ghosn impliqué — Diesel Renault

21 Mars, 2017, 00:45 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pollution au diesel : Renault a-t-il

D'après le procès-verbal, les investigations de la DGCCRF " "attestent de la mise en œuvre de stratégies frauduleuses depuis plus de sept ans" ". Ce dernier avait reconnu avoir développé et installé un dispositif électronique permettant de réduire les émissions de Nox (oxyde d'azote) pendant les tests. Les Kadjar et Talisman sont également concernés, mais dans une moindre mesure. "Le scandale qui a éclaboussé le groupe Volkswagen dans son intégralité ne l'a pas empêché de redevenir numéro un mondial, analyse Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. Au moment du choix d'un véhicule, un acheteur se base avant tout sur le prix, la consommation et la réputation de fiabilité".

Histoire de charger encore un peu plus la barque, la DGCCRF possède des documents qui aggravent le cas de la direction de Renault. Ainsi, le 25 novembre 2015, soit deux mois après la révélation publique de l'affaire VW, un échange entre la directrice des affaires juridiques, la directrice de la communication et le responsable des relations institutionnelles contient une phrase lourde de sens: "Ce système de dépollution est donc très vite inopérant sur la route, mais il fonctionne pendant les tests". "Tous les véhicules ont été homologués conformément à la réglementation en vigueur", a assuré le dirigeant. Renault risque gros puisque l'amende, si elle tombe, sera de 10 % de son chiffre d'affaires annuel, ce qui représente la bagatelle de 5,1 milliards d'euros. Reste à savoir si une délégation pouvoir a été établie par le PDG du groupe Renault concernant justement l'approbation des stratégies de contrôle utilisées pour le fonctionnement des moteurs.

Qualifiant l'article de nos confrères de "déséquilibré", l'entreprise "rappelle qu'aucun de ses services n'a enfreint les règles, européennes ou nationales, relatives à l'homologation des véhicules". Trois juges d'instruction sont chargés du dossier.

Or, en observant le marché des véhicules d'occasion Volkswagen, Alain Bazot a constaté que les prix de revente des voitures de cette marque ne sont pas orientés à la baisse depuis le début du "dieselgate", qui touche de plein fouet le constructeur allemand. " Le problème est que les tests se font en laboratoire chez le constructeur et par les équipes du constructeur ", ajoute-t-il.

Cécile Duflot, députée écologiste de Paris, a estimé jeudi 16 mars, dans l'émission #8H30Apathie sur franceinfo, que le président de Renault, Carlos Ghosn, doit quitter ses fonctions car les dirigeants du constructeur français ont "une grosse responsabilité" dans l'affaire de la fraude présumée aux émissions polluantes des moteurs diesel, révélée par la Répression des fraudes. Défense que l'usage d'un " dispositif frauduleux " viendrait démonter.

Recommande: