Une nouvelle étape franchie dans le ralliement de Le Drian à Macron

20 Mars, 2017, 01:35 | Auteur: Sandy Vega

Cette mesure ne figurait pas jusqu'à présent dans son programme.

Vendredi après-midi, lors d'un briefing réservé à quelques journalistes pour présenter le discours qu'il doit faire le lendemain, pas un mot sur le service national obligatoire.

"C'est précisément l'aviatrice qui a été agressée par l'individu qui l'a mise à terre, qui a essayé de lui dérober son arme", avant d'être lui-même abattu par les autres membres de la patrouille, a raconté Jean-Yves Le Drian, en rendant hommage à ces militaires ayant fait preuve de "professionnalisme" et "d'un sang-froid remarquable".
Rapidement franchi. "Le but est de montrer que la Bretagne se met en marche ", sourit une source proche du candidat à la présidentielle.

Les Bleus arrachent la victoire face au pays de Galles
Louis Picamoles, Sébastien Vahaamahina, Guilhem Guirado et leurs coéquipiers tenteront de terminer sur une troisième victoire. L'autre objectif de cette rencontre est le maintien de l'équipe de France de rugby dans le top 8 mondial.


À LIRE AUSSI: Qui soutient Emmanuel Macron à La Réunion? "Au total, c'est entre la moitié et les deux tiers du coût de la dissuasion nucléaire, on le trouve où l'argent?", questionne un autre expert. Pour François Heisbourg, conseiller international du premier ministre de la Défense de gauche de la Ve République, Charles Hernu, et consulté par les équipes de Macron, ce dernier a rétorqué à tous ceux qui ont tenté de le dissuader que "ce serait cher, qu'il fallait le financer hors budget de la défense et que ce travail de formation ne serait pas imposé à l'armée".

"Ce service national universel, encadré par les armées et la gendarmerie nationale, s'adressera aux jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d'âge, soit environ 600.000 jeunes par an", a précisé l'ancien ministre de l'Economie, ajoutant que ce service durerait "un mois".

Recommande: