Hamon, 1717 parrains mais beaucoup d'absents — Présidentielle

18 Mars, 2017, 01:19 | Auteur: Aubrey Nash
  • Présidentielle : Manuel Valls répond «à ceux qui parlent de trahison» et critique le programme de Benoît Hamon

L'ancien ministre de l'Éducation compte aussi porter l'effort en matière de recherche et développement à 3 % du PIB, suivant un cap fixé par Vincent Peillon et Manuel Valls, lors de la primaire. Se disant "réservé" quant à la ligne politique et au début de la campagne du candidat socialiste, le député de Seine-Saint-Denis prenait déjà ses distances avec Benoît Hamon.

Fervent défenseur d'une sortie de l'Europe, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon reproche au candidat socialiste, sa promiscuité avec les institutions européennes. Autour de sa sixième République, le leader des Insoumis tend la main à l'aile gauche du PS. Ni Emmanuel Macron ni, surtout, Benoît Hamon alors que la date limite pour l'envoi des formulaires des parrainages au Conseil constitutionnel est fixée à ce vendredi 17 mars 18 heures. Manuel Valls, devant ses soutiens réunis mardi soir à l'Assemblée, a pour sa part dénoncé la "dérive" empreinte de "sectarisme" de celui qui l'a battu à la primaire. "Il considère qu'il faut laisser mûrir le fruit, attendre que ce " sectaire " de Benoît Hamon se " plante ". Et Macron a accueilli la rumeur d'une possible arrivée de l'ancien Premier ministre dans les locaux d'En Marche par un méprisant " Je n'ai pas fondé une maison d'hôtes ".

Il anticipe que le choix, lorsqu'il s'agira d'éviter un duel droite-extrême droite ou pour contrer Marine Le Pen, sera aussi clair que simple: ce sera Emmanuel Macron, sans avoir à fâcher qui que ce soit!

Alcoolisme: demande prochaine de commercialisation pour le baclofène
L'étude Alpadir s'est principalement intéressée à l'abstinence et ses résultats ont montré que le baclofène et le placebo sont aussi efficaces dans ce domaine.


Souvenons-nous qu'après le premier tour de la primaire, Montebourg avait immédiatement apporté son soutien à Benoît Hamon que ce soit face à Manuel Valls pour le second tour de la primaire ou pour l'élection présidentielle à proprement parler. Il a tout de même incité à ne "pas faire d'amalgame" avec Emmanuel Macron et son cabinet, qui "ne sont pas concernés" selon lui.

Mélenchon pilier d'une gauche dure élargie; Valls pilier d'un néo-socialisme recentré: leur scénario n'est plus tout à fait un plan sur la comète.

Recommande: