Explosion au siège parisien du FMI suite à l'ouverture d'une enveloppe piégée

17 Mars, 2017, 00:58 | Auteur: Aubrey Nash
  • François Hollande au Mont Faron à Toulon pour dévoiler une plaque inaugurale en mémoire du débarquement de Provence

"Nous sommes encore en face d'un attentat, il n'y a pas d'autre mot face à un colis piégé", a dit le président français. Je condamne cet acte de violence lâche et réaffirme la résolution du FMI à poursuivre son travail pour assurer son mandat. (...) Nous sommes directement concernés " a-t-il ajouté. François Hollande a répété que l'état d'urgence "devrait être prolongé jusqu'au 15 juillet", contredisant son ministre de la Justice qui affirmait hier que "les conditions sont réunies" pour en sortir.

Cet incident intervient au lendemain de la découverte d'un paquet contenant un "mélange explosif" au ministère allemand des Finances. Ce groupe avait mis l'Europe en état d'alerte, fin 2010, avec une série d'envois de colis piégés, notamment aux dirigeants européens. L'enquête a été confiée au premier district de la police judiciaire (1er DPJ) parisienne. Selon BFMtv, une personne a été blessée par cette explosion. Une enquête a été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris, pour "tentative d'assassinat et destruction par moyen explosif en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs criminelle", a annoncé le parquet.

Les lanceurs d'alerte à nouveau condamnés — LuxLeaks
Surtout, il veut que l'on se concentre sur "le fond du problème, l'évasion fiscale, dont on aurait dû faire le procès". La justice luxembourgeoise s'est prononcée, en appel ce mercredi, sur le sort des lanceurs d'alerte du LuxLeaks .


La victime est "blessée au visage par des éclats ainsi qu'un blast aux tympans et est actuellement en traitement, sans qu'il y ait le moindre risque quant à sa vie ou à une urgence absolue", a déclaré sur place le préfet de police de Paris Michel Cadot. Après avoir formellement évoqué "un attentat", le chef de l'Etat indique que la France est "toujours visée".

Recommande: