Insolite : le Texas propose de pénaliser la masturbation

16 Mars, 2017, 01:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Anna Ferensowicz  Pacific Press  LightRocket via Getty Images

Le Texas, dont la chambre des représentants est à majorité républicaine, est un des états les plus restrictifs en matière d'accès à l'avortement.

Soucieuse de dénoncer par l'humour les atteintes faites aux droits des femmes, une élue démocrate du Texas a proposé que la masturbation masculine soit sanctionnée. L'argent sera reversé au Département du Texas en charge de la famille et des services de protection au bénéfice des enfants. Elle suggère également un délai de réflexion de 24 heures avant toute vasectomie ou coloscopie, et l'obligation de subir un examen rectal avant l'une de ces deux opérations, mais aussi avant la prescription de Viagra.

Cette proposition de loi n'est donc pas une blague. "Beaucoup de gens trouvent cette loi amusante". Un confrère de Jessica Farrar a lui proposé que les cliniques qui pratiquent l'avortement ainsi que les femmes y ayant recours soient poursuivies pour meurtre. Sa démarche a d'abord pour but de rouvrir la discussion sur la situation des femmes au Texas.

En termes de santé, la politicienne de Houston estime que les hommes devraient subir les mêmes procédures jugées inutiles et invasives auxquelles les Texanes doivent se soumettre depuis l'adoption récente de certaines lois concernant l'avortement dans son État. Dans le texte de loi, tout acte de masturbation en dehors des situations prévues est considéré comme un acte "allant à l'encontre d'un enfant à naître et de la préservation de la sainteté de la vie", reproduisant l'argument avancé par les opposants au droit à l'avortement.

Recommande: