Trois questions sur les virements d'argent des enfants Fillon à leur père

15 Mars, 2017, 00:45 | Auteur: Lynn Cook

Selon Le Parisien, les deux enfants Fillon, qu'il a employés successivement comme assistants parlementaires de 2005 à 2007, quand il était sénateur, ont rétrocédé une partie de leurs salaires à leurs parents.

" Elle fait ce qu'elle veut de l'argent qu'elle gagne!"

Pour Marie Fillon, il s'agit du règlement des factures de son mariage, à l'été 2006, pour lequel ses parents avaient avancé les sommes. Elle l'a dit spontanément aux enquêteurs, a déclaré son conseil, Me Kiril Bougartchev.

Selon lui, Charles Fillon, aujourd'hui avocat en droit des affaires, "a travaillé pour son père sur des sujets institutionnels et sur le thème de l'Etat actionnaire", mais "pas du tout sur la présidentielle" de 2007.

Marie Fillon était au côté de son père lors du rassemblement du Trocadéro. Le salaire perçu par Charles Fillon pour son emploi d'assistant parlementaire a été utilisé en partie pour "rembourser [.] des frais pris en charge par ses parents", a corroboré mardi son avocat Pascal Eyraud à l'AFP.

Ce remboursement qu'elle a elle-même souhaité aurait à la fois été un gage d'indépendance et d'égalité entre la fratrie. La fille de l'ancien Premier ministre justifie ces rétrocessions par le remboursement des frais engagés pour son mariage, en 2006, au manoir de Beaucé, à Solesmes, dans la Sarthe.

Quant au fils de François et Penelope Fillon, il a aussi remboursé ses parents. Selon le défenseur de la fille de François Fillon, ce dernier a livré pour 44.000 euros de factures liées au mariage à la justice. Charles Fillon, qui touchait un salaire brut mensuel de 4 846 euros lorsqu'il travaillait pour son père, a évoqué face aux enquêteurs "des virements mensuels pour un pourcentage moindre, de l'ordre de 30% environ de son salaire net". Là encore, d'après l'avocat de son père, Me Levy cité par le quotidien, il s'agirait de remboursements pour " son loyer et de son argent de proche ".

"Tout ce qui se passe depuis maintenant cinq ou six semaines, ces attaques répétées, incessantes, inédites par leur caractère généralisé (.), tout ça n'a qu'un but, c'est d'empêcher François Fillon de faire campagne", a jugé Eric Ciotti (Les Républicains) sur Public Sénat et Sud Radio.

"Le Canard enchaîné" avait révélé fin janvier que son épouse avait été son assistante parlementaire rémunérée pendant des années, une fonction que le couple n'avait jamais affichée.

Recommande: