Première commémoration de l'attentat de Grand-Bassam — Côte d'Ivoire

14 Mars, 2017, 01:30 | Auteur: Lynn Cook
  • 19 personnes sont décédées dans l’attaque à Grand Bassam

Il faut casser ça.

Les actions des éléments sous sa direction ont permis notamment, de démanteler les réseaux dormants des personnes impliquées dans l'attentat de Grand-Bassam présents en Côte d'Ivoire et notamment, au Mali, Sénégal et au Burkina Faso. "La musique est plus forte", a affirmé à l'AFP Paco Sery, le célèbre batteur de jazz ivoirien, à quelques mètres de l'épicentre de l'attaque sur la plage de Grand-Bassam.

La station balnéaire était sous haute protection ce week-end avec de nombreux policiers et militaires en armes et très visibles, a constaté un journaliste de l'AFP.

A noter que la commémoration de ce triste anniversaire sera présidée par le vice-Président, Daniel Kablan Duncan.

Dès 12h45, heure à laquelle avaient débuté les tirs, les Ivoiriens sont appelés à observer une minute de silence. La mairie de Grand-Bassam a placardé des affiches dans la ville incitant les habitants à être "tous en blanc pour nos martyrs" ce lundi.

Ce sont au total 36 personnes qui ont été arrêtées, à ce jour, dans le cadre des enquêtes liées à ce drame national, qui a fait 19 morts, l'an dernier.

Richard Christophe Adou, le Procureur de la République en charge de l'enquête, s'exprimant sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne a indiqué que les sécurocrates des Etats de l'Afrique de l'ouest conjuguent leurs efforts pour appréhender "Kunta Dalla, désigné par Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), organisation terroriste qui a revendiqué l'attentat".

Recommande: