2 bombes explosent à Damas: 30 à 40 morts

12 Mars, 2017, 00:30 | Auteur: Sandy Vega
  • Infographie

Le cimetière de Bab al-Saghir, qui abrite les têtes des participants de la bataille historique de Kerbala, est un lieu de pèlerinage important pour les musulmans, surtout pour les chiites.

Au moins 44 personnes, en majorités des pèlerins chiites irakiens, sont mortes et plusieurs autres blessées dans un double attentat qui a visé ce samedi 11 mars un quartier de la vieille ville de Damas, ont rapporté plusieurs médias. Selon le ministre syrien de l'Intérieur Mohammad al-Chaar, l'attaque visait 'des pèlerins de différentes nationalités arabes'.

Deux engins explosifs ont explosé près du cimetière de Bab al-Saghir, dans la région de Bab Mousalla, à Damas, a indiqué l'agence de presse syrienne SANA, évoquant un bilan au moins 33 morts et 100 blessés.

La chaîne a montré des images de plusieurs bus blancs dévastés, avec des vitres brisées et des soutes éventrées.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Ce secteur est toutefois situé dans une zone où se trouvent aussi des mausolées sunnites. La plupart des attentats ont été revendiqués par des groupes djihadistes hostiles à l'Iran et au mouvement chiite libanais Hezbollah, principaux alliés du régime de Bachar el-Assad.

Ces dernières années, plusieurs attentats sanglants ont ciblé un haut lieu de pèlerinage chiite près de Damas, Sayeda Zeinab, dont le plus meurtrier a été celui du 21 février 2016: 134 morts, dont 97 civils.

Ce groupe, qui avait mis la main sur de vastes territoires dans le nord et l'est du pays en 2014, a depuis perdu une grande partie de ses gains.

Recommande: