Impossible n'est pas Barça — Ligue des champions

11 Mars, 2017, 00:29 | Auteur: Ruben Ruiz
  • PSG : Paris n'avait plus encaissé 6 buts à l'extérieur depuis 45 ans

La presse a salué la "remontada" historique du FC Barcelone qui a laissé le Paris SG K.O. Une nouvelle fois prématurément éliminé en Ligue des Champions. Mais son rêve, c'est de gagner un jour la Ligue des champions, une compétition qui réunit les meilleurs clubs de foot européens. Mais il est vraiment difficile de l'apprécier. Mais, depuis mercredi soir, une exception est venu mettre fin à cette règle longtemps restée inébranlée. Malheureusement, elle fut certes déversée dans des proportions gargantuesques, mais du côté catalan. Les deux buts de Neymar marqués dans les dernières minutes paraissaient presque anecdotiques. L'écart était trop grand. Et surtout, Paris avait semblé largement au-dessus lors du match aller. Malgré la démonstration du PSG au Parc des Princes, l'équipe a été renversée et éliminée. La clé du match, cela a été la foi qu'a montrée l'équipe. Résultat: un PSG incapable de suivre le rythme imposé par les résidents du Camp Nou et ces derniers réussiront à aggraver le score suite à une petite boulette de Kurzawa (40').

Le PSG se souviendra longtemps qu'un match de football n'est jamais terminé avant le coup de sifflet final de l'arbitre.

Vincent Duluc, dans L'Equipe, a trouvé les mots, et ils sont durs: "Ce PSG-là a été à la hauteur de rien et en-dessous de tout (.) Le PSG est devenu une marque mondiale symbolisant l'échec". Jusqu'ici, les ciffres oscillaient plutôt entre 20 et 39 buts (entre 1,67 et 3,25 buts par match en moyenne). Ce n'était pas le pire de prendre un but très tôt.

Méconnaissables par rapport à l'équipe qui avait désossé le Barça à l'aller, les Parisiens ont subi tout le match, multipliant les pertes de balle et offrant au moins la moitié des buts à leurs adversaires.

Le temps passait et la qualification parisienne semblait acquise. "On doit être capables de faire le même match", a réclamé Unai Emery. Nous étions alors à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

Camp Nou, 95 000 spectateurs. Certains commentateurs de télévision aussi. Tu prends 5-1, c'est bien tu passes. La terrible issue s'est révélée de plus en plus évidente. Sergi Roberto s'est chargé du coup de grâce. Pour le match aller, vous étiez très nombreux à rechercher des informations concernant "psg barca streaming live " "psg barcelone streaming live " ou "regarder psg barca en direct " pour ne citer que ces quelques expressions. "Le visage fermé, le regard dans le vide", explique un membre du staff. Kluivert tente d'aller difficilement réconforter les joueurs mais c'est évidemment peine perdue.

Recommande: