Entre Hamon et Macron, la campagne se crispe

11 Mars, 2017, 01:51 | Auteur: Sandy Vega
  • Vincent Peillon député européen PS et soutien de Benoît Hamon à la présidentielle invité de franceinfo vendredi 10 mars

Interrogé sur ses déclarations sur CNews, mercredi, selon lesquels Emmanuel Macron serait la "vérification expérimentale des propos de (Marine) Le Pen" sur l'"UMPS", Vincent Peillon a expliqué: "Il semblerait qu'il y ait des gens de l'UMP et du PS qui se mettent ensemble".

Léger malaise sur le plateau de Franceinfo, où Vincent Peillon, engagé derrière le candidat socialiste Benoît Hamon, était invité le 10 mars.

"Je suis sur des faits".

"Je suis sur des faits (.) On n'est pas dans l'interprétation", a poursuivi l'ancien candidat de la primaire de la gauche.

"Qu'est-ce que dit Marine Le Pen depuis des années?"

Le porte-parole d'Emmanuel Macron a demandé vendredi la mise à l'écart de Vincent Peillon de l'équipe de campagne de Benoît Hamon après des propos jugés "inqualifiables" évoquant les chambres à gaz des camps de concentration nazis. Dénonçant le climat de la campagne, le communiqué ajoute: "La comparaison d'En Marche avec les chambres à gaz est un point de non-retour".

Recommande: