Sénégal. Le maire de Dakar incarcéré pour détournement présumé

10 Mars, 2017, 00:28 | Auteur: Jonathan Ford
  • Khalifa Sall envoyé en prison

Khalifa Sall a été inculpé ce mardi pour "association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et faux et usage de faux". Seuls l'actuel et l'ancien percepteur-recevoir municipal, à savoir Ibrahima Touré et Cheikh Oumar Bocoum, ont tiré leur épingle du jeu. Mbaye Samb qui dit avoir cheminé avec le Président Macky depuis ses débuts, déclare qu'il a un grand cœur et que cela ne lui fait nullement plaisir de voir un citoyen, surtout s'il a en charge des responsabilités, avoir des démêlés avec la Justice.Toutefois, il n'en exige pas moins que tous ceux qui ont géré des deniers publics puissent un jour en rendre compte, surtout si sa gestion fait l'objet d'un rapport des corps de contrôle.

A ce moment particulièrement pénible pour la capitale du Sénégal et pour l'ensemble des membres de l'AIMF, ils ont tenu à rappeler à Khalifa SALL sympathie et affection dans l'épreuve qui est la sienne. Mais Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, est aussi un probable candidat à la présidentielle de 2019.

Pour Me Ciré Clédor Ly, il s'agit d'un plan qui a été mis en œuvre et exécuté pour liquider un adversaire politique.

Le maire de Dakar rejoint ainsi à la prison centrale de Dakar Bamba Fall, l'édile de la Médina, et ses proches emprisonnés dans le cadre de l'instruction sur les violences survenues au siège du Parti socialiste (Ps) au mois de mars 2016.

Ce qu'on reproche à ce beau monde, mais à ce stade ça reste des présomptions, c'est d'avoir pioché à des fins personnels dans la "caisse d'avance", entre 2011 et 2015. "Je suis un ordonnateur de crédits et non un comptable public, de sorte qu'il ne peut m'être demandé la production de justificatifs de dépenses", a argué Sall. C'est un père de famille digne qui n'a jamais eu de problème avec la justice de son pays.

Recommande: