L'incendie d'un foyer tue 22 adolescentes — Guatemala

10 Mars, 2017, 00:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Le drapeau du Guatemala

Le président Jimmy Morales a décrété trois jours de deuil national et le gouvernement a critiqué les conditions de vie dans le foyer. Toutes les victimes ont entre 14 et 17 ans.

Les enfants accueillis dans ce foyer, ont manifesté, mardi pour dénoncer une mauvaise alimentation doublée d'abus sexuels.

Au moins vingt-deux adolescentes ont péri et 25 personnes ont été blessées, mercredi, dans un incendie qui s'est déclaré dans un foyer pour mineurs au Guatemala. Une manifestation qu'ils ont réitérée le mercredi matin avant que quelques adolescentes rebelles ont mis le feu à des matelas. Un centre qui sur décision de justice, accueille des enfants mineurs ayant vécu dans la rue ou victimes de violences domestiques.

L'établissement avait, selon la presse, 540 pensionnaires, en dépit d'une capacité officielle de 400. "C'était une bombe à retardement, il fallait s'attendre" à une telle tragédie, a confié Angel Cardenas, ancien employé de l'administration du foyer, dénonçant un climat de violence quotidien dans le centre.

La Procureure chargée des droits humains et de l'enfance, Hilda Morales, a annoncé aux journalistes qu'elle exigerait la fermeture de l'établissement. Ce foyer a déjà été visé par plusieurs scandales, notamment des dénonciations de mauvais traitements et de nombreuses fugues.

Des bougies ont été allumées devant le foyer de San José Pinula, le soir du 8 mars 2017.

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a déploré ce drame.

Il a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les responsables de cet incendie.

Recommande: