L'euro reprend des couleurs après la BCE — Devises

10 Mars, 2017, 00:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • Mario Draghi devrait maintenir le cap

Malgré le statu quo observé jeudi par la BCE sur sa politique monétaire, l'euro a progressé après le discours de Mario Draghi, qui s'est montré plutôt optimiste sur l'avenir économique de la zone euro.

Vers 22H00 GMT (23H00 HEC), l'euro valait 1,0576 dollar contre 1,0539 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

"Jusqu'à quand pourrons-nous continuer à parler de +taux encore plus bas+ comme d'une option de politique monétaire ' Étant donné l'importance de la crédibilité pour une banque centrale, les nécessaires ajustements progressifs de notre communication devraient être faits sans délai", avait récemment déclaré le Luxembourgeois Yves Mersch, l'un des six directeurs de l'institution monétaire. "La hausse de l'inflation en zone euro est réelle, mais elle s'appuie surtout sur la reprise des cours du pétrole", nuance le gérant.

La BCE, qui avait élargi fin décembre le "QE", son vaste programme de rachats de dettes lancé en 2015, n'a par ailleurs annoncé aucune nouvelle modification de ce dispositif.

De plus, lors d'une conférence de presse, M. Draghi a déclaré que les risques de déflation avaient en grande partie disparus et que le conseil des gouverneurs n'avait pas discuter du renouvellement d'opérations de refinancement de long terme.

Le FOMC devrait ainsi relever ses taux - après une unique hausse en 2016 pour clore l'année en décembre - la semaine prochaine, une action qui aura pour effet de rendre le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes qui alternent achats à bon compte et prises de bénéfices en attendant.

"La publication d'un rapport ADP (sur l'emploi privé) bien meilleur qu'attendu est le signal qu'une hausse des taux d'intérêt de la Fed (Réserve fédérale américaine) est une affaire conclue", a estimé Lee Hardman, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Vers 17H00 GMT, la livre britannique baissait face à l'euro, à 86,99 pence pour un euro, atteignant même vers 15H15 GMT 87,19 pence, son niveau le plus faible depuis mi-janvier.

Celui de la France a suivi la même tendance à 1,083% contre 1,022%, tout comme le taux italien à 2,312% contre 2,254% et celui de l'Espagne à 1,839% contre 1,811%.

L'once d'or a fini à 1.206,55 dollars au fixing du soir contre 1.209,20 dollars mercredi.

Recommande: