Une infirmière met fin à ses jours dans un hôpital parisien

09 Mars, 2017, 00:45 | Auteur: Sandy Vega
  • Hôpital Cochin

"A l'AP-HP depuis plus de 20 ans, cet agent était affecté au département de l'information médicale (DIM) de l'hôpital Cochin depuis six ans", avait indiqué dans un premier temps la direction dans un communiqué qui a par la suite précisé qu'il s'agissait d'une "infirmière (qui) ne travaillait plus dans un service de soins".

"Les informations nous parviennent au compte-gouttes: nous savons qu'il s'agit d'une secrétaire affectée à un service administratif d'informatique médical [NDLR: département de l'information médicale], âgée de 45-46 ans, infirmière de formation", indique-t-il.

"L'AP-HP prend très au sérieux ce nouvel événement tragique qui renforce sa détermination dans la prévention et la détection des risques psycho sociaux et l'amélioration des conditions de travail", indique le communiqué.

Cette tragédie est survenue " dans un service dans lequel des difficultés fonctionnelles et relationnelles avaient été identifiées", reconnaît l'AP-HP. "Cela avait conduit à une enquête administrative menée par la DRH (.) et à une expertise du CHSCT".

" La situation semblait moins aiguë". Malgré des changements d'organisation, des difficultés perduraient, et "il avait été décidé de procéder à un audit".

Les causes de ce suicide seront analysées "en toute transparence", promet l'AP-HP, et "l'ensemble de ces éléments permettra de déterminer l'existence de liens entre les difficultés relevées dans le service et ce drame".

Ce suicide intervient le jour d'une mobilisation nationale des personnels hospitaliers, qui dénoncent leurs conditions de travail.

Alors que les infirmiers manifestent ce mardi à Paris, la profession est à nouveau marquée par un drame. Elle venait de faire son retour à son poste de travail depuis à peine une semaine, après une longue période d'arrêt maladie. Un CHSCT se réunit demain matin. "Elle nie ses responsabilités", regrette le délégué syndical.

Recommande: