110 morts de faim en deux jours — Somalie

06 Mars, 2017, 00:30 | Auteur: Jonathan Ford
  • Un homme observe les carcasses de ses chèvres près de la ville de Dahar dans le nord-est de la Somalie en décembre 2016

Mardi, le nouveau président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo avait déclaré que la sécheresse était une catastrophe nationale.

Le premier ministre Hassan Ali Khaire prenait la parole, samedi, à l'occasion d'une rencontre avec la Commission somalienne nationale de la sécheresse. Le chiffre qu'il a annoncé reflète seulement une région, celle de Bay, située dans le sud-ouest du pays.

La dernière famine en date en Somalie, en 2011, résultat d'une grave sécheresse dans la Corne de l'Afrique aggravée par le conflit avec l'insurrection islamiste shebab, y avait tué 260.000 personnes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Certaines personnes ont été frappées par la famine et la diarrhée en même temps.

Plus de 20 millions de personnes risquent de mourir de faim dans ces quatre pays.

Le 22 février, le secrétaire général insistait sur l'urgence de l'aide alimentaire pour pays sur qui pèse le risque de famine: la Somalie, le Nigeria, le Soudan du Sud et le Yémen.

Selon l'agence onusienne, plus de 363.000 enfants sont gravement mal nourris, parmi lesquels 70.000 ont besoin en urgence d'une aide vitale.

Recommande: