Mort de King Jong-Nam : l'aéroport de Kuala Lumpur décontaminé

27 Février, 2017, 00:24 | Auteur: Lynn Cook

L'une des suspectes, une Indonésienne de 25 ans, a raconté avoir reçu l'équivalent de 90 dollars pour prendre part à ce qu'elle pensait être une émission de télévision type caméra cachée, selon un haut diplomate cité par les médias.

Deux femmes soupçonnées d'avoir administré la substance ont été placées en détention provisoire ainsi qu'un Nord-Coréen.

Kim Jong-nam est décédé le 13 février après avoir été aspergé de VX, poison que les Nations unies considèrent comme une arme de destruction massive. Elles expliquent qu'elles pensaient participer à des vidéos humoristiques. Bizarrement, quatre des suspects ont fui la Malaisie le jour de l'assassinat. Une version mise en doute par la police malaisienne qui assure que les deux femmes savaient ce qu'elles faisaient.

Des images de vidéosurveillance de l'attaque perpétrée à l'aéroport de Kuala Lumpur montrent que Kim Jong-Nam a été approché par deux femmes qui semblent lui projeter quelque chose au visage.

L'aéroport de Kuala Lumpur a été déclaré "zone sûre" dimanche après le nettoyage du terminal où le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jon-un a été assassiné la semaine dernière à l'aide d'une puissante substance neurotoxique. "Il est mort dans l'ambulance. Il est mort en 15 ou 20 minutes", a déclaré le ministre de la Santé Sathasivam Subramaniam. Sa mort a dû être "très douloureuse", a poursuivi le ministre, ajoutant que les résultats de l'autopsie suggéraient que la victime a succombé à une "paralysie très grave". Objectif de l'opération très médiatisée: décontaminer l'aéroport de Kuala Lumpur et rassurer les voyageurs.

La police avait bouclé une grande partie du hall des départs du terminal 2 de l'aéroport international pour permettre aux agents de la défense civile de rechercher des traces de cet agent neurotoxique.

Recommande: