Washington soutient "absolument" la solution à deux Etats — Proche-Orient

19 Février, 2017, 00:28 | Auteur: Lynn Cook

Selon la presse, le gouvernement américain a marqué une rupture concernant le règlement du conflit israélo-palestinien en annonçant, mardi soir, ne plus être arc-bouté sur la solution à deux Etats.

"Je n'ai pas à commenter bien sûr la position d'autres pays mais ce que je peux dire, c'est que notre engagement en faveur d'une solution à deux Etats est plus fort que jamais", a déclaré l'ambassadeur français François Delattre à des journalistes, rappelant l'engagement de la communauté internationale à cet égard lors d'une conférence à Paris en janvier.

L'émissaire de l'ONU a également exhorté Israéliens et Palestiniens à "envisager l'avenir avec attention" car il pourrait, a-t-il mis en garde, être "construit sur un conflit sans fin, une montée de l'extrémisme et l'occupation" de territoires.

Le Royaume-Uni, la France et la Suède ont réaffirmé jeudi leur soutien à la formule à deux Etats. "Nous ne voyons actuellement pas d'alternative viable", a-t-il dit à la presse, avant la réunion du Conseil.

Les propos de l'exécutif américain ont, sans surprise, provoqué de très vives réactions dans le camp palestinien.

"J'ai tenu à rappeler que pour la France il n'y a pas d'autre option que la perspective de deux Etats".

En faisant cette dernière déclaration, Donald Trump venait de s'écarter d'une position diplomatique de plusieurs décennies et a semé le trouble sur ses intentions. Représentant les Etats-Unis auprès des Nations unies (ONU), le diplomate a déclaré qu'il soutenait "absolument" la solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien, au risque de contredire Donald Trump. Et mettant ainsi un terme à une longue tradition de la diplomatie américaine.

Recommande: