L214: nouvelle vidéo choc, le calvaire des cochons de l'abattoir de Houdan

19 Février, 2017, 00:38 | Auteur: Sandy Vega
  • L214: nouvelle vidéo choc, le calvaire des cochons de l'abattoir de Houdan

L'association L214, qui s'est fait connaître pour son combat contre la maltraitance animale, a révélé de nouvelles images insoutenables de torture animale tournées au sein de l'abattoir de Houdan, dans les Yvelines.

Depuis 2013, l'association L214 a déjà publié plus d'une dizaine de vidéos filmées dans des abattoirs français, dans la volonté de "démontrer l'impact négatif de la consommation de produits animaux". L'association indique avoir porté plainte.

"Montrer la réalité de la détresse et de l'agonie des animaux dans les abattoirs permettra d'engager des discussions sur la légitimité de continuer à les considérer comme des ressources alimentaires, alors même que nous n'avons besoin d'aucun produit d'origine animale pour vivre en bonne santé", conclut l'association L214. Cette fois, c'est un établissement des Yvelines (près de Paris) qui est visé.

Enregistrées fin novembre et début décembre 2016, elles montrent "des employés qui s'acharnent sur des cochons pour les faire avancer dans la rampe qui les mènera au dispositif de gazage". Elle dénonce également des couloirs et des rampes très mal conçus. "La capacité d'accueil de la porcherie est sous-dimensionnée et les cochons sont entassés sans avoir tous la possibilité de se coucher". Les agressions et les cris emplissent la porcherie sans discontinuer " dénonce par ailleurs l'association. Treize caméras étaient donc installées.

" Les images sont uniquement consultées par le directeur de l'abattoir qui ne peut ignorer les pratiques de manipulation des cochons dans son établissement", affirme de son côté L214.

L'abattoir de Houdan est pourtant l'un des premiers à avoir installé des caméras de surveillance.

Les abattoirs sont des lieux de violence extrême: les animaux y perdent brutalement la vie, les ouvriers y perdent rapidement la santé.

L124 précise également que l'abattoir de Houdan " avait fait l'objet d'une inspection en avril 2016.

Pour Brigitte Gothières, porte-parole de l'association, le problème principal se concentre sur les installations: "Le parcours n'est pas réalisé de manière à retirer du stress aux cochons avant d'être abattus".

Recommande: