Rivalité tendue entre Fillon et Macron — Sondage

18 Février, 2017, 01:24 | Auteur: Lynn Cook

Marine Le Pen est la candidate à l'électorat le plus fidèle.

Une autre enquête réalisée par le Cevipof montre qu'en outre, la désagrégation du vote de gauche en France se poursuit.

Marine Le Pen n'est peut-être pas encore donnée gagnante au second tour de la présidentielle. C'est en Bretagne que le candidat En Marche est le plus plébiscité (27,5%). Jean-Luc Mélenchon en gagne un à 50%.

Parallèlement, l'indicateur destiné à recueillir le souhait de victoire des électeurs enregistre une évolution encore plus significative.

A titre de comparaison, en 2012, 76% se disaient certains d'aller voter, alors qu'ils ne représentent aujourd'hui que 69%, soit une baisse de 3 millions de personnes. Il perd 10 points pour n'obtenir que 22 % d'opinions favorables. En particulier chez les sympathisants LR qui n'ont plus confiance dans le champion de la droite.

Dans le cas où François Bayrou est pas candidat, elle ferait le même score (25% au niveau national), mais cette fois devant François Fillon (17,5%) et Emmanuel Macron (17%).

Pour Marine Le Pen, ces tendances de la sociologie électorale sont une promesse de progression. Avant d'insister: "Il est hors de question que la droite et le centre se laissent intimider par des scénarios qui excluent les Français qui veulent un changement puissant et crédible!". Mais cet opportunisme des électeurs se traduit également dans leur fidélité.

Cette semaine a été marquée par un tassement des intentions de vote d'Emmanuel Macron, qui a perdu deux points sur la semaine pour s'établir à 20 %.

Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon et celui de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon restent eux stables, avec respectivement 15% et 11% des intentions de vote. Ce qui ne permet pas de garantir la voix de ses électeurs actuels.

Les deux candidats se disputent la 2e place, derrière Marine Le Pen, solidement installée à la première place.

PARIS, 14 février (Reuters) - L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron devance toujours l'ex-Premier ministre François Fillon dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon le sondage quotidien OpinionWay/Orpi pour Les Echos et Radio classique publié mardi.

Recommande: