Roman Polanski. Son affaire de viol bientôt soldée par un accord ?

17 Février, 2017, 00:23 | Auteur: Sue Barrett
  • Roman Polanski

Serait-ce bientôt la fin de l'une des affaires judiciaires les plus médiatiques de ses quarante dernières années?

Polanski a déjà purgé 42 jours de prison et avait été relâché, mais le camp Polanski affirme que le juge Laurence Rittenband est ensuite revenu sur l'accord, déclarant que le cinéaste devrait passer jusqu'à 50 années derrière les barreaux et déclenchant sa fuite en Europe.

Il a également précisé que l'audience en cour aura lieu le 24 février.

Si le juge Gordon de Los Angeles reconnaît l'accord à l'amiable et le refus d'extradition de la Cour polonaise, "Roman peut venir à Los Angeles et au tribunal sans craindre d'être détenu", indique Harland Braun à l'AFP. Le cinéaste franco-polonais avait été accusé, en 1977, d'avoir drogué et abusé sexuellement Samantha Gailey, alors âgée de 13 ans. Dans l'accord amiable, il reconnaissait une relation sexuelle illégale avec une mineure. Selon TMZ, Roman Polanski s'apprêterait à faire son retour sur le sol américain dans quelques jours, suite à un accord secret passé avec un juge. Le réalisateur de Tess, du Pianiste ou de Rosemary's Baby, qui a reçu de nombreux prix à travers le monde, est toujours inquiété par la justice américaine pour le viol présumé d'une mineure en 1977. Elle avait encore été évoquée implicitement lors de la cérémonie d'ouverture du dernier Festival de Cannes, suscitant la colère d'Emmanuelle Seigner, l'épouse du cinéaste.

En juillet 2010, la Suisse a rejeté la demande d'extradition des Etats-Unis, et il a été libéré.

Samantha Geimer a réclamé à plusieurs reprises l'abandon définitif des poursuites, voulant tourner la page d'une affaire qui a profondément tourmenté sa vie.

Recommande: