La Bourse de Paris finit en hausse

17 Février, 2017, 00:27 | Auteur: Aubrey Nash
  • Marché: la Bourse de Paris stable, les télécoms cartonnent.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, marquant une pause après cinq séances de hausse, dans l'attente de l'audition de la présidente de la Fed, Janet Yellen, devant la commmission bancaire du Sénat américain.

A 09H00 (08H00 GMT), l'indice CAC 40 prenait 14,75 points à 4.910,57 points. À Francfort, le Dax est en repli de 0,12% et, à Londres, le FTSE cède 0,30%.

Le titre contribue à la hausse du secteur européen des technologies (+0,44%), également porté par la vive progression d'Ericsson (+3,85%), la plus forte progression du FTSEurofirst 300 et du Stoxx 600.

En vedette, Crédit Agricole S.A. bondit de 3,49%, plus forte hausse du CAC 40 et l'une des meilleures performances de l'EuroFirst 300, après avoir publié des résultats meilleurs que prévu. [P6N11601Q] Dans son sillage, Société générale prend 1,49% et BNP Paribas 1,76%.

ABN Amro avance également de 2,30% à Amsterdam grâce à un résultat meilleur qu'attendu.

Fiat Chrysler Automobiles prend encore 1% après un gain de 4% mardi dans un contexte de consolidation du secteur automobile en Europe après l'annonce de discussions entre General Motors et PSA sur Opel. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 baisse de 0,35%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,33%.

Nestlé recule pour sa part de 2,26% à la suite de résultats annuels inférieurs aux objectifs de la part du groupe agro-alimentaire suisse, dont la baisse explique en très grande partie la mauvaise performance de son indice sectoriel européen (-0,95%).

Zodiac Aerospace perd 2,89% alors que Safran avance de 1,39%. Le fonds activiste TCI (The Children Investment Fund) a critiqué mardi le projet de fusion entre les deux groupes.

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,24% face au yen, à 113,46, après l'annonce de la démission de Michael Fynn, conseiller du président américain Donald Trump à la sécurité nationale? Le billet vert est également à un plus haut d'environ trois semaines face à un panier de devises de référence à 101,2 tandis que le rendement à 10 ans des Treasuries est proche du seuil des 2,5%.

La baisse du dollar profite à l'or, qui prend 0,26% et s'échange à 1.228,20 dollars l'once. Le baril de Brent et celui du brut léger américain gagnent autour de 0,5%.

Recommande: