"Je le vois pleurer à la maison", dit son fils

16 Février, 2017, 01:51 | Auteur: Jonathan Ford

L'ex-maire de Montréal par intérim est un homme dévoué à l'endroit de ses proches et son arrestation l'a affecté profondément, a expliqué Dylan Applebaum, 23 ans, lors d'un témoignage livré avec émotion mercredi matin.

Le fils Applebaum a ajouté que son père ne pouvait plus travailler dans le domaine de l'immobilier, puisque son procès est largement connu.

Son fils Dylan est d'abord venu raconter avec émotion que son père aurait une santé très fragile et souffrirait d'une colite ulcéreuse, une maladie du système digestif, pour laquelle il aurait été hospitalisé, il y a quelques années.

Ce courtier, qui dit connaître M. Applebaum depuis une quinzaine d'années, a affirmé que l'ex-maire n'avait réussi à vendre que deux résidences en trois ans.

Michael Applebaum a brièvement été maire de Montréal de 2012 à 2013. M. Sansalone dit qu'il n'a pas hésité à embaucher M. Applebaum, en qui il avait pleinement confiance. Mais l'ancien maire, qui faisait face à des accusations de fraude envers le gouvernement, d'abus de confiance et de complot, avait peu de succès. Il prie le tribunal de faire preuve de clémence: "Son emprisonnement ne serait pas utile pour un homme qui ne présente pas de danger pour personne, à part peut-être pour lui-même, et qui a payé un prix exorbitant pour ses actions".

Le mois dernier, l'ex-politicien a été reconnu coupable de huit des 14 chefs d'accusation qui pesaient contre lui. Il était accusé d'avoir touché des pots-de-vin en échange de l'approbation d'un projet immobilier et de l'octroi d'un contrat d'entretien pour un centre sportif à l'époque où il était maire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. On ignore pour le moment ce que la Couronne va demander comme peine.

Plus de détails à venir.

Recommande: