Il accuse Uber de son divorce et réclame 45 millions d'euros — Insolite

12 Février, 2017, 01:00 | Auteur: Lynn Cook

Le hic, c'est qu'Uber était son moyen favori de transport pour tromper sa femme. Il utilisait régulièrement les services de la société Uber pour les déplacements qu'il voulait cacher à sa femme. Il réclame 45 millions d'euros de réparation devant le tribunal de Grasse. La première audience débutera en mars.

Au centre de la plainte, une faille informatique qui a permis à l'épouse du plaignant de suivre ses allées et venues à distance, éveillant ainsi ses soupçons. Celle-ci a donc pu observer tous ses faits et gestes grâce à l'application, en ayant connaissance du nom des chauffeurs, des plaques d'immatriculation, mais aussi des heures d'arrivée. Pour ce faire, il se reconnecte à son compte mais sur son propre téléphone cette fois.

Un porte-parole d'Uber France n'a voulu commenter les détails de cette affaire.

La faille ne se limite pas à un cas individuel.

Ce cas n'est pas isolé dans la mesure où Le Figaro affirme être parvenu à reproduire l'expérience dénoncée par le plaignant. Un premier iPhone, connecté puis déconnecté à un compte Uber, reçoit toujours les mêmes notifications qu'un second iPhone, sur lequel est lancée une commande. L'entreprise de chauffeurs privés se retrouve assignée en justice par un homme d'affaires du sud de la France. Si l'épouse aurait ouvert la notification, elle n'aurait eu accès qu'à un écran lui demandant de s'identifier. Car seules les versions antérieures à la mise à jour iOS du 15 décembre 2016 sont encore susceptibles de subir ce genre de bug avec l'application Uber. Il est difficile de connaître avec précision le pourcentage des 40 millions d'utilisateurs mensuels actifs d'Uber qui pourraient être concernés.

Selon Le Figaro, " la cause serait à chercher du côté de la gestion des "tokens", des identifiants utilisés par les applications pour envoyer des notifications sur un appareil précis.

Recommande: